Connect with us

Foot Africain

Kader Keita : Popito échappe à la rédemption !

Published

on

Il fut l’un des meilleurs éléments qu’ont connu les Eléphants de la Côte d’ivoire.  Abdul Kader Keita, le très explosif est rapidement passé dans la noirceur. Et pourtant, le guerrier ivoirien avait tout pour connaitre une carrière légendaire à l’image de Gervinho. Mais rien n’a véritablement plus marché après son départ de la France où il a brillé de mille feux à Lille et également à l’OL.

 

Quand l’enfant de Gagnoa devenait un espoir ivoirien adulé..

 

Né à Gagnoa prêt de 200 Km d’Abidjan, Abdul Kader Keita dotée d’une aisance de balle au pied au dessus de la moyenne a été repéré à Africa Sports, un club ivoirien.  En 1999, il prend la direction de l’Etoile sportive du Sahel et crève l’écran.  Il file par la suite au  club émirati d’Al-Aïn. Il n’y resta qu’une seule saison (19 matches pour 6 buts) et s`engagea avec le grand concurrent qatari, d`Al-Saad.

Suivi par des écuries françaises, Popito a posé sa valise au Losc en 2005 et écrit une nouvelle histoire plaisante de sa carrière. A la fin de la saison 2006-2007, Keïta signe un contrat de 4 ans avec l’Olympique Lyonnais. Jusque là,  sa carrière évoluait normalement de part la puissance qu’il émet sur une pelouse.  A cette époque, il est fréquemment convoqué en Sélection et affole les ivoiriens. Il a tout pour plaire aux ivoiriens. Combatif, puissant, technique et surtout show man, Popito (73 sélections pour 11 buts avec les Eléphants) enflammait la Côte d’ivoire lors de ses célébrations de buts.

 

Depuis Galatasaray, Popito marche vers l’obscurité…  

 

En quittant la France, l’espoir ivoirien fut-il rentrait dans le cercle des loosers. Une saison  seulement après l’aventure turque, l’ivoirien repart en Al Sadd Doha et multiplie les ennuies.  «Kader Kéita a été chassé par son club qui s’est offert l’Espagnol Raul. Les Arabes ne sont pas contents de lui…Nous sommes tous des footballeurs ivoiriens évoluant au Qatar et savons tout ce qui s’y passe. Kader Kéita est l’un des premiers Ivoiriens dans ce championnat, mais son image est écornée. S’il ne fait plus partie de l’effectif d’Al Saad, c’est pour son addiction aux excitants et à la boisson… Pour les Qataris, cela est intolérable», révélait l’un de ses coéquipiers aux médias locaux. Il s’offre par la suite un autre challenge en Indonésie à Budapest Honvéd où depuis 2013, il n’a livré que 3 matches. Selon nos informations, l’ailier virevoltant ivoirien de 36 ans est  actuellement libre sur le marché.

 

 

 

 

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Advertisement

Les + lus aujourd'hui