Connect with us

Premier League

Liverpool, l’indispensable Sadio Mané

Published

on

À Liverpool que depuis un an, l’attaquant sénégalais figure déjà comme un élément essentiel des Reds. Et son importance pourrait encore croître.

Depuis qu’il s’est installé sur le banc de Liverpool, à l’automne 2015, Jurgen Klopp n’a pas fait que des bons coups sur le marché des transferts. Le coach allemand a fait venir quelques joueurs qui n’avaient de renfort que le nom (Klavan, Karius, Manninger). Mais, s’il y a bien un achat qu’on ne pourra lui reprocher c’est celui de Sadio Mané. Le technicien allemand a eu le nez creux en allant chercher l’attaquant sénégalais à Southampton. L’opération financière était importante (41,5M€) mais elle semblait aussi très intéressante. Et, aujourd’hui, elle peut être considérée comme parfaitement justifiée au vu de ce que l’ancien messin a montré durant ses 15 premiers mois passés à Anfield.

Pour dresser le bilan du parcours de Mané sous le maillot rouge, il est même opportun de réduire le champ d’étude à une période de dix mois. Et pour cause ; la première saison du Sénégalais avec les Merseysiders n’avait pas été complète. Début avril dernier, il avait été touché par une sérieuse blessure au genou qui l’avait contraint à passer sur le billard. Un coup dur qui l’a privé de la dernière ligne droite de la saison, en même temps qu’elle l’avait freiné dans sa progression. Il était à ce moment-là dans l’une de ses meilleures périodes de la saison, avec quatre réalisations en six matches. Le jour même où il a été immobilisé, il avait eu le temps de signer un but décisif à l’occasion du derby face à Everton (3-1).

En plus d’avoir manqué les six derniers matches de la saison, Mané avait également raté presque un mois de compétition au cœur de l’hiver en raison de sa participation à la CAN. Au total, sur les 46 matches joués par les Reds durant cette campagne, Sané n’en a disputés que 29. Soit presque un tiers des rencontres. Malgré cette indisponibilité, il n’y avait personne pour contester son titre de meilleur joueur de la saison à Liverpool, qui lui a été décerné en mai dernier. Il y avait unanimité quant au fait que le milieu offensif des Lions de la Téranga était l’homme fort de la belle campagne réalisée par l’équipe et qui a été ponctuée par une qualification pour la Ligue des Champions.

Klopp n’arrive plus à se passer de lui

Sadio Mané est un ailier de qualité, efficace dans son rôle et adroit devant les buts adverses. Ses statistiques en témoignent largement avec ce total de 13 buts réussis et 5 passes décisives délivrées en 26 matches de championnat. Il a même fini meilleur réalisateur de l’équipe (ex-aequo avec Philippe Coutinho) et c’est une première pour un joueur africain sous ce maillot rouge. Et ces chiffres ne disent pas tout de l’influence qu’il a au sein de cette équipe. Joueur polyvalent, capable d’évoluer à plusieurs postes, il offre une multitude de solutions différentes à son coach, s’adapte aux différents systèmes et s’entend parfaitement avec n’importe quel compère d’attaque.

Mardi dernier, à l’issue du barrage aller de Ligue des Champions contre Hoffenheim (2-1), Klopp avait émis une déclaration dans laquelle il avait parfaitement résumé le rôle crucial que tient Mané au sein de sa formation. « Son importance ne fait aucun doute. Vous avez besoin d’un finisseur, d’un joueur qui réponde présent dans les moments décisifs et Sadio est toujours là, a-t-il confié. C’est très dur de jouer sans lui, nous avons vraiment réalisé quelque chose de grand la saison passée en étant privé de Sadio pendant presque la moitié de l’année ». Même s’il est toujours prompt à mettre en avant le talent de ses joueurs, l’entraineur allemand n’exagère nullement quand il dresse le profil de son numéro 19.

Son début de saison est très prometteur

Mané a fait le bon choix en ralliant Liverpool alors que d’autres clubs européens lui faisaient les yeux doux. Deux ans auparavant, il avait déjà été assez intelligent pour opter d’abord pour une étape intermédiaire avec ce passage réussi à Southampton. Chez les Saints, il a pu se familiariser avec les spécificités de la Premier League et nul doute que les deux années passées à St-Mary l’ont aidé pour s’imposer ensuite rapidement chez les Reds. Tant physiquement que mentalement, il a acquis les armes nécessaires afin de percer au sein d’une grande équipe de Premier League. En plus d’être doué balle au pied, le natif de Sédhiou dégage donc la maturité nécessaire pour durer au plus haut niveau. Une caractéristique dont n’avait pas su faire preuve son compatriote et idole El Hadji Diouf lors de son bref séjour sur les bords de la Mersey (2002-2004).

 

Les débuts de Mané à Liverpool ont donc été réussis, et il convient désormais de confirmer. Dans une équipe qui n’a que très peu changé par rapport à la saison écoulée, et qui a surtout conservé ses principaux atouts offensifs, l’ancienne vedette de l’AS Genération Foot dispose de tous les atouts en mains afin de poursuivre sur sa lancée. Et il l’a déjà montré lors deux premiers matches de la saison en Premier League en scorant à chaque fois. Samedi dernier, face à Crystal Palace, c’est même lui qui a débloqué la situation dans une rencontre où son équipe a éprouvé beaucoup de peine pour trouver la solution devant. En C1, même s’il n’a pas marqué, il a aussi grandement contribué au double succès face à Hoffenheim (2-1, 4-2). Le signe peut-être qu’après avoir été le monsieur plus des Reds, Mané pourrait bien en devenir l’homme providentiel.

goal

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Advertisement

Les + lus aujourd'hui