Amadou Haidara pense déjà à la CAN 2019

Révélé au monde entier après le mondial U-17 il y a deux ans en Chili, Amadou Haidara vit actuellement de très bons moments avec le club autrichien de RB Salzbourg dans lequel évolue un autre malien du nom de Diadié Samassekou. Auteur de quatre réalisations cette saison déjà dans l’élite autrichienne, le jeune malien s’est penché sur la CAN 2019 à venir notamment les éliminatoires. Il a aussi parlé de comment il s’est vite adapté au jeu de son club, qui dispute l’Europa League. Le jeune de 19 ans est devenu un élément important du jeu du club qui a révélé Sadio Mané.

 

” Le championnat autrichien est idéal pour un jeune comme moi. Je me sens bien ici. J’essaye de m’améliorer à chaque match. Lors de l’intégration, je n’ai pas eu de mal, car il y avait déjà un Malien dans l’équipe, un grand frère, Diadié Samassékou, il m’a beaucoup aidé . Tout a commencé lors du championnat du monde avec le Mali. J’ai fait une bonne Coupe du Monde et il y avait pas mal de propositions. Le RB Salzbourg s’est rapproché de mes dirigeants au Mali et ils m’ont proposé de venir visiter les installations. J’ai trouvé une équipe avec beaucoup de joueurs de mon âge. En rentrant, je me suis dit que je pouvais avoir une bonne expérience à Salzbourg. C’est une bonne adaptation au football européen, car ici j’ai du temps de jeu . Je travaille pour représenter le Mali. La sélection, c’est une motivation. C’est très important de défendre son pays. Actuellement on a une nouvelle génération. Nous serons prêts pour la CAN 2019. Nous avons une bonne équipe, on va travailler dur pour obtenir notre qualification »

 

Amadou Haidara est donc un avenir du football africain mais surtout malien. Notons que le Mali a bien démarré sa campagne éliminatoires en battant le Gabon ( 2 -0) au stade du 26 Mars à Bamako , le 10 Juin passé. Bissouma et Koulibaly ont répondu en 3 minutes ( 54è et 57è minutes) à Denis Bouanga ( 3è minute). Mais le Mali est deuxième du groupe car le Burundi a un meilleur goal différentie en battant aussi le Soudan du Sud (3 – 0). Le plus dur reste à venir pour le jeune de 19 ans et sa ” team” des Aigles du Mali.

Laisser un commentaire
admin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *