Benatia livre les secrets de son retour en forme!

Dans un interview exclusive accordée à nos confrères du site mountakhab.net, le défenseur Marocain de 30 ans Medhi Benatia a livré le secret de sa forme étincellente. Une forme qu’il ne doit pas en tout cas à la qualification au mondial.

Critiquée ces derniers temps par la presse italienne, la Juventus Turin a retrouvé sa solidité défensive avec un Medhi Benatia qui ne cesse d’impressionner tout le monde, notamment son coéquipier Andrea Barzagli. Un retour en grâce dont le Marocain a bien voulu livrer au site Mountakhab.

” J’ai su profiter du turnover du coach qui cherchait à régler quelques problèmes au niveau de la défense. Il n’avait pas encore trouvé les garanties qu’il voulait. Al-Hamdoulillah, j’ai su saisir ma chance en livrant des prestations correctes. J’ai eu enfin l’opportunité de jouer trois, quatre, cinq et maintenant six matchs de suite. Le hasard fait qu’on n’a pas pris de buts. On a gagné plusieurs rencontres aussi, et forcément, il y a beaucoup d’enthousiasme autour de ça, c’est une bonne chose. Maintenant, il faut continuer sur cette bonne dynamique” a déclaré le capitaine des Lions de l’Atlas.

La qualification au Mondial en a pour quelque chose? Sûrement que non.  Et c’est Benatia même qui le dit.

” Honnêtement non, il y a beaucoup qui le disent aussi en Italie. L’équipe nationale et le club sont deux choses différentes. J’ai eu des années où j’étais très bien en club et j’avais du mal en sélection par exemple. Aujourd’hui j’ai 30 ans, je sais faire la part des choses. Si vous me demandez : est-ce que la qualification au Mondial m’a donné une joie intérieure, un enthousiasme incroyable et une motivation ? La réponse est oui. Comme je l’ai dit en Italie dans différentes interviews, c’est le plus beau moment de ma carrière, parce que je suis le capitaine et je me devais de faire quelque chose de grand avec mon pays. Ça fait des années que je suis en sélection, on a traversé des périodes très compliquées, et là Al Hamdoulillah, nous avons enfin réussi quelque chose d’exceptionnel. On a requalifié le Maroc pour la Coupe du monde pour la première fois depuis 20 ans, c’est une chose qui n’a pas de prix, c’était un rêve… Oui, ça m’a soulagé, mais ce n’est pas ça qui a fait que je suis en train de réaliser de bonnes performances avec la Juve. J’ai toujours dit que quand je suis en bonne santé et quand j’ai la confiance de mon entraîneur, je fais de bons matchs. On l’a vu avec l’Udinese, la Roma et le Bayern Munich durant la première année, quand je n’étais pas blessé. Pour moi, tous les joueurs sont pareils, on a besoin de confiance, d’enchaîner les matchs, d’avoir du rythme dans les jambes et puis d’être bien physiquement. Je ne peux pas l’être si je joue un match, et que je reste pendant trois matchs sur le banc. Je n’ai ni le caractère ni le physique pour faire ça. Aujourd’hui, tout va bien pour moi en club et en sélection, tant mieux” a laissé entendre l’ancien bavarois.

Laisser un commentaire
Mahugnon Trinite Salomon Singbo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *