Connect with us

Le FC Barcelone et Chelsea se croiseront une nouvelle fois en Ligue des champions. C’est ce qu’a décidé les tirages au sort effectués ce lundi pour les 8ès de finales.

Malgré les différentes oppositions entre Chelsea et le Barça en Europe au cours des dernières décennies, l’atout précieux des Blues est que la star catalane n’a jamais marqué. Pour un homme qui a affronté Chelsea huit fois, c’est un record anormalement mauvais pour Messi.

Antonio Conte espère reproduire certaines des approches efficaces du passé qui ont annihilé le quintuplé vainqueur du Ballon d’Or qui n’a inscrit le moindre but. Compte tenu de la forme que Messi se retrouve déjà cette saison avec 21 buts pour le club et le pays, Chelsea devra creuser profondément et l’approche de 2012 servira de brillante étude de cas.

En route vers une victoire historique en Champions League, Chelsea a réalisé l’improbable et a traversé le défi du Barcelone de Pep Guardiola sur deux étapes. Les Blues ont gardé Messi sous les verrous lors d’un match tendu à Stamford Bridge avec la frappe de Didier Drogba en première période. Les buts de Fernando Torres et de Ramires au Camp Nou ont été suffisants dans un match nul de 2-2, une semaine plus tard alors que Messi n’a pas réussi à marquer, frappant même la barre transversale pour un penalty obtenu.

 Mais comment l’ont-ils fait, et Chelsea peut-il le reproduire ?

Eh bien, Drogba a donné un aperçu plutôt intéressant de la préparation de Roberto Di Matteo pour le match en 2012. Il semble que moins Messi est mentionné, mieux c’est.

L’Ivoirien a révélé : « Lorsque nous étions sur le point de jouer contre Barcelone, nous avons regardé beaucoup de vidéos », a Goal.

« Nous savions que nous jouions la meilleure équipe du monde, donc pour nous qui jouons à ce match, surtout quand nous venons d’éliminer Naples et que nous aurions du sortir il y a longtemps, nous avons eu de la chance mais nous avons aussi joué dur. »

Di Matteo a exercé une forte influence sur l’apprentissage des points forts et des tendances de chaque joueur, à l’exception de Messi.

Il a poursuivi : « Alors, quand nous avons regardé la vidéo, le manager ne montrait pas Messi, à la fin, vous pouviez voir les joueurs importants. Messi ? Il a juste dit qu’il avait 61 buts, nous avons tous commencé à rire, nous savions que nous allions passer une soirée difficile mais nous avons fait de notre mieux ».

Conventionnel ? Non. Efficace ? Oui.

Carabin et web journaliste béninois

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui