Comment Serge Aurier a trouvé son rythme avec Tottenham

Incertain, Serge Aurier pourrait manquer le choc entre Liverpool et Tottenham dimanche (17h30). L’ancien joueur du PSG a néanmoins pris ses marques dans son nouveau club, au point de devenir un atout en défense pour son entraîneur.

Comment arrêter Mohamed Salah ? C’est la question soulevée par Sky Sports avant l’affiche entre Liverpool et Tottenham prévue ce dimanche à Anfield. La solution ne devrait pas être Serge Aurier, incertain après une blessure contractée au mollet contre Southampton le 21 janvier (1-1). Au match aller – remporté 4-1 par les Spurs – le défenseur ivoirien avait été une pièce maîtresse du coup tactique initié par son entraîneur Mauricio Pochettino. Le technicien argentin avait choisi d’aligner le latéral droit sur le côté gauche dans un 3-5-2 dans le but de bloquer l’Egyptien. «Salah est un joueur qui joue à droite mais qui va toujours sur son pied gauche. Serge est un droitier rapide et très puissant», avait-il expliqué après la rencontre. Résultat : l’attaquant des Reds n’avait réussi qu’un seul dribble sur quatre tentés ce jour-là.

La montée en puissance

Les débuts de Serge Aurier à Tottenham n’ont pourtant pas été parfaits. Une première titularisation sur la pelouse de West Ham (2-3) et une expulsion font planer le doute sur la pertinence d’un recrutement qui a coûté un peu plus de 26 millions d’euros. Un avis qui n’est pas partagé par son nouvel entraîneur. «Quand j’étais joueur, j’ai fait beaucoup d’erreurs et j’ai eu de nombreux problèmes. Je suis de content de lui, tout le monde au club et dans l’équipe est très content de lui. Il s’adapte très bien, ça fait seulement 20 jours qu’il travaille avec nous», détaille-t-il alors après le match. L’international ivoirien a pris ses marques progressivement et a commencé par s’illustrer dans le 3-5-2 privilégié par Pochettino à l’automne.

En concurrence avec l’international anglais Kieran Trippier (27 ans) sur le flanc droit, Aurier semble avoir gagné la confiance de son entraîneur. Le joueur formé à Lens a disputé cinq des six rencontres de Ligue des champions en tant que titulaire. Il contribue à hisser les Spurs à la première place du groupe H composé du Real Madrid, Dortmund et l’APOEL Nicosie. A Madrid, il est à l’origine de l’ouverture du score avec un joli centre (1-1). Depuis le mois de novembre, Tottenham est repassé à un système à quatre défenseurs, dans lequel l’ancien joueur du PSG a aussi trouvé sa place.

Un atout bientôt indispensable ?

Après avoir marqué son premier but sous ses nouvelles couleurs contre Brighton le 13 décembre (2-0), Serge Aurier s’est imposé comme un titulaire quasiment indiscutable depuis la période des fêtes (cinq fois titulaire sur six rencontres en Premier League). Sa prestation lors du succès face à Everton (4-0) mi-janvier a séduit les médias britanniques. Auteur d’une passe décisive, le joueur de 25 ans a été «un des meilleurs joueurs sur le terrain» d’après l’Independent. Sa puissance sur le côté droit plaît outre-Manche mais le joueur n’a pas encore exprimé tout son talent. Une semaine plus tard, il a déçu à Southampton (1-1) avant de sortir sur blessure. Le Guardian a souligné son positionnement douteux en phase défensive et ses absences pour contrer les offensives adverses.

«Pochettino ne peut pas encore lui faire encore entièrement confiance», ajoute l’Independent après le match nul face aux Saints. Après avoir manqué le premier choc remporté par son équipe contre Manchester United (2-0), Aurier a fait son retour à l’entraînement en fin de semaine. Il pourrait manquer le déplacement à Liverpool mais le défenseur devrait être disponible pour deux matches très attendus : le derby contre Arsenal en Championnat (10 février) et le match aller contre la Juventus à Turin (13 février) en Ligue des champions.

Source

Laisser un commentaire
Carinos CHANHOUN
Directeur de Publication à Afrique Sports

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *