Cameroun : le Maroc veut toujours arracher la CAN 2019 au pays

L’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun n’est pas encore une affaire conclue si l’on s’en tient aux dernières manœuvres dans le milieu du football africain.

Alors que l’on croyait le débat sur les capacités du Cameroun à accueillir l’événement continental définitivement clos, le Maroc charge à nouveau.

Toutes les oreilles seraient tendues vers la réunion de haut niveau que la Confédération Africaine de Football tient depuis le 31 janvier et ce jusqu’à demain samedi.
Le Maroc veut toujours arracher la Coupe d’Afrique des Nations 2019 au Cameroun. La presse marocaine aurait entrepris, ces derniers jours, de semer la confusion en parlant d’une ré attribution de la CAN pour motif de non-respect des délais d’exécution des travaux, de la part du Cameroun. Doit-on croire que les Lions Indomptables verront l’organisation de la Coupe d’Afrique leur échapper ?

Le Cameroun déjà sanctionné

Les ennuis du Cameroun ont commencé avec l’élection d’Ahmad Ahmad, à la tête de la CAF, en mars 2017. Le malgache étant un grand adversaire de l’ex président Issa Hayatou, l’on ne s’est pas surpris de le voir remettre en cause l’attribution de la CAN au Cameroun. Avec lui, certaines fédérations comme celles de la COSAFA et du Maroc, ont émis les mêmes réserves. Finalement tout rentrera dans l’ordre, mais pas pour longtemps. Le pays des Lions Indomptables a reçu un carton jaune pour le retard accumulé dans l’exécution des travaux. Le premier véritable avertissement a été donné lors de la première mission d’inspection de la CAF du 11 au 19 janvier 2019. Le pays hôte a rassuré les responsables de la CAF et de la FIFA que tout sera prêt à temps. Après tout, quels pays organisateurs de la CAN et même de la Coupe du monde a-t-il été dans les prescrits ? C’est la juste question qu’a posée Pape Diouf l’ancien président de l’Olympique de Marseille lors de l’émission « Talents d’Afrique » sur Canal+.

 

Le Maroc fait forte pression

Le Maroc n’est visiblement pas prêt de lâcher du lest au Cameroun des mois après que la CAN soit revenue à ce dernier. Le royaume chérifien semble avoir fait comme une fixation sur cette édition-là qui n’est pourtant pas la dernière que connaîtra le continent. Peut-être le Maroc veut-il convaincre le monde sur ses capacités d’accueil en abritant la CAN maintenant même ? Le pays est candidat à organisation de la Coupe du Monde 2026 et c’est dans ce sens qu’il a choisi Samuel Eto’o et Didier Drogba comme ses porte-voix. Nul doute que ces deux ambassadeurs sont de poids au regard de leurs carrières footballistiques. Mais le Maroc veut en faire plus pour prouver qu’il mérite d’accueillir le mondial. Cela passe peut-être par la réception de la CAN camerounaise. Pour aider leur pays, les journalistes marocains se seraient lancés dans une entreprise d’intoxication. Ces derniers, ainsi que leurs autorités, tenteraient de manipuler les responsables de la CAF, réunis en ce moment à Casablanca pour prendre d’importantes décisions.

La Fecafoot reste sereine

La Fédération Camerounaise de Football dit ne pas craindre pour sa CAN. A ce titre, le président du comité de normalisation de la Fecafoot serait en ce moment à la réunion de haut niveau qui se tient à Casablanca. Il y tentera de mettre un terme aux manigances du Maroc et de conserver la CAN de son pays. De son côté, Blaise Moussa, ex secrétaire général de la Fecafoot, a expliqué qu’il ne faudrait pas craindre les agitations du Maroc. Dans un entretien aux médias camerounais il déclare :

« La CAF veut du sérieux dans les délais connus. Le Cameroun fait du sérieux en lien avec les délais, mais également les normes dans différents domaines concernés. ».

Les dirigeants camerounais sont donc très sereins quant à l’avenir.
Même si les responsables du football camerounais affirment ne pas être inquiétés par les gesticulations du Maroc, il faut préciser que la décision finale revient à la CAF. Celle-ci est, en ce moment, en réunion de haut niveau à Casablanca pour apprécier le niveau de préparation de la Coupe d’Afrique des Nations 2019. Le Cameroun, malgré ses airs tranquilles, a donc les oreilles toutes tendues vers la capitale marocaine. De la conclusion du Comité Exécutif de la CAF, dépendra le sort de la CAN 2019. A moins d’un tremblement de terre, l’on voit mal comment le Cameroun ne pourrait pas tenir ses engagements.*

source: lien 

Laisser un commentaire
Carinos CHANHOUN
Directeur de Publication à Afrique Sports

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *