Connect with us
Annoncé en Espagne, Eden Hazard a une occasion idéale d’étaler son talent devant la planète entière dans sa confrontation contre Barcelone.

Il y a quelques jours, Eden Hazard a rappelé qu’il n’était pas sûr que le Barça soit le pire tirage possible pour Chelsea. Son état d’esprit transpirait dans ses propos. « Les joueurs seront concentrés à 200% », a-t-il insisté au micro de Téléfoot. « Contre le Barça, si ce n’est pas le cas, t’es directement éliminé. Je n’ai jamais eu la chance de jouer le Barça en Champions League donc j’ai hâte de me confronter à l’une des meilleures équipes du monde. » L’approche d’Eden Hazard a du sens. Chelsea ne peut effectivement pas aborder ce duel par-dessus la jambe, mais ce principe s’applique peut-être encore plus à sa propre personne. Car Hazard se sait attendu. Plus que Chelsea. Son club n’a rien à perdre, mais lui a beaucoup à gagner.

 

STOKE ON TRENT, ENGLAND – SEPTEMBER 23: Eden Hazard of Chelsea in action during the Premier League match between Stoke City and Chelsea at Bet365 Stadium on September 23, 2017 in Stoke on Trent, England. (Photo by Richard Heathcote/Getty Images)

La Ligue des champions : une tache à nettoyer sur son CV

Eden Hazard est un des joueurs les plus talentueux de sa génération. C’est entendu. Son sens du spectacle, son inventivité et son profil d’attaquant à tout faire ont engendré les comparaisons les plus flatteuses. Comme pour Neymar, il n’était pas rare de voir les observateurs l’imaginer dans la roue de Lionel Messi et Cristiano Ronaldo pendant les premières années de sa carrière. C’est une analogie qu’il a réfutée, depuis, comme pour se placer en retrait. Car pour entrer dans le même cercle que les rois du jeu, il faut briller sur le même terrain qu’eux.

Pour cela, la lecture de la carrière d’Eden Hazard n’est pas évidente. Elle pose une interrogation : pourquoi un joueur qui peut écraser une compétition nationale dans de telles proportions n’atteint pas les mêmes altitudes sur la scène européenne ? C’est là que tout s’écrit. Et le Belge diffuse l’impression gênante de ne pas gravir clairement cette marche. D’autres joueurs à la dimension comparable en ont souffert. Zlatan Ibrahimovic, par exemple, a vu ses performances montrées du doigt comme une tache sur le CV durant toute son immense carrière. Sergio Agüero commencait à prendre le même chemin, même si cette année peut être son année. Eden Hazard marche dans leurs traces pour le moment.

PS Hazard

Les chiffres démontrent cette opposition. En 36 matches de Ligue des champions, le numéro 10 de Chelsea n’a inscrit que 8 petits buts. C’est un bilan très éloigné de son ratio dans l’exigeante Premier League, où son petit gabarit ne le bride pas pour faire des différences individuelles énormes et décider des matches (et des saisons) de Chelsea, comme une sorte de baromètre. Des deux côtés de la Manche, Hazard a toujours collectionné les récompenses individuelles. En Angleterre, il figure régulièrement dans l’équipe-type de l’année, quand il n’est pas élu joueur de la saison par ses pairs et la presse. Une habitude prise dès ses premières années en France. Elle tend à accentuer le contraste.

Sa situation est très commentée en Espagne

Une grande bataille contre un géant d’Espagne est une aubaine pour prendre la lumière, car Barcelone et le Real Madrid se reniflent toujours à distance. Eden Hazard peut y voir l’occasion de changer la perception de sa carrière. Ce sera un premier enjeu, sur le moment. Au-delà de ça, l’avenir du Belge donne une autre dimension à cette double-confrontation parce que son nom revient fréquemment dans la presse espagnole pour renforcer le Real Madrid, justement. Pendant la période des fêtes, son père avait adressé un message très explicite dans les colonnes du journal belge Le Soir. « Eden a refusé une prolongation de contrat pour pouvoir, le cas échéant, donner suite à l’intérêt du Real Madrid où il se verrait bien. Mais, à l’heure où je vous parle il n’y a aucun contact ».

Deux mois plus tard, Eden Hazard n’a toujours pas prolongé un bail qui le lie à Chelsea jusqu’en 2020. Avant ce match clé, il barricade tout. « Je joue pour Chelsea depuis maintenant six ans. Je suis juste heureux ici. Comme vous le dites, il me reste deux ans de contrat. Je suis heureux ici, ma famille est heureuse ici », a-t-il insisté en conférence de presse lundi soir. « Maintenant, je suis juste concentré sur le match contre Barcelone et sur la fin de la saison. Je ne pense pas beaucoup à l’avenir parce que vous ne savez jamais ce qui se passe à l’avenir, mais je suis juste heureux ici ».

Ce qui est sûr, c’est que Zinédine Zidane ne s’est jamais privé pour lui adresser des éloges. Et que dans la perspective d’entamer un nouveau cycle, le Real Madrid et Florentino Perez voudront frapper très fort. Pour son style, sa situation, pour l’adversaire du soir, Eden Hazard peut vivre un moment important dans sa carrière. S’il passe cet examen-là, il n’entrera pas dans le cercle des rois du jeu, mais il s’en rapprochera. Dans le panorama du football mondial, c’est une place que son talent appelle.

goal

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui