Connect with us

L’Afrique ne pourra plus jamais l’oublier. Ce jour là, on lisait la haine dans les yeux de tous les africains levés pour soutenir en bloc le Ghana en quart de finale de la première Coupe du monde organisée en Afrique.  Face à l’Uruguay de Luis Suarez, le Ghana a subi l’un des scénarios les plus écœurants de son histoire.

 

Le Ghana a failli défier l’histoire en devenant la première équipe africaine à atteindre les demi-finales de la Coupe du Monde mais Suarez en a décidé autrement. Alors qu’on tendait vers la fin des prolongations après un nul (1-1), Suarez a écœuré tout un continent.

Kevin-Prince Boateng a manqué une tête à bout portant à la fin du match qui a vu Luis Suárez expulsé  pour avoir arrêté de la main,  la tête de Dominic Adiyiah qui se dirigeait tout droit dans les filets. Gyan manque le pénalty et le Ghana perd par la suite la séance des tirs au but.

 

 

L’entraîneur du Ghana était à court de mots lorsqu’il a été interrogé sur le Penalty manqué par Gyan. « Tout ce que je peux dire c’est que c’est du football, nous ne méritions pas de perdre de cette manière. C’était une façon cruelle de sortir », at-il déclaré.

L’ancien joueur Abedi Pelé s’était également exprimé. « Je pense que la balle a peut-être franchi la ligne avant qu’elle ne frappe la main de Suarez, donc nous avons été malchanceux, a-t-il dit. Mais à la fin, nous avons perdu des coups de pied de pénalité, et nous devons le prendre et continuer avec le futur. »

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui