Un coup d’oeil à la presse anglaise et on pourrait croire qu’il est arrivé quelque chose à Arsène Wenger. Les messages de soutien d’entraîneur (comme Pep Guardiola) et les plaidoiries en sa faveur de certains consultants laissent supposer un départ imminent. Non, Arsène Wenger n’a pas été limogé par Arsenal, mais la fin est proche. C’est clairement ce qu’affirment plusieurs médias ce matin, en se basant sur plusieurs faits.

Image associée

La finale de la Carabao Cup, perdue face à Manchester City, aurait fait de gros dégâts dans le vestiaire. Plusieurs joueurs n’auraient pas compris la tactique du Français. De même, la direction des Gunners n’a pas apprécié le spectacle. Une réunion a eu lieu le lendemain entre les dirigeants et Wenger, au cours de laquelle ils lui auraient fait comprendre que son avenir était scellé en cas de non-qualification pour la Ligue des Champions la saison prochaine.

Une partie du vestiaire attend du changement

Par le biais de la Premier League, cela paraît impossible puisqu’Arsenal compte 10 points de retard sur le 4e, Tottenham. L’option la plus évidente serait donc de remporter la Ligue Europa, où il faudra d’abord éliminer un AC Milan en pleine bourre. Mis sous pression, Wenger aurait confié lui aussi à ses joueurs qu’un échec à la qualification en C1 provoquerait une refonte du club à plusieurs niveaux.

Résultat de recherche d'images pour "wenger"

Comme l’explique le Daily Mirror, une partie des joueurs ont perdu confiance en Wenger et attendent avec impatience du changement l’été prochain. Le manager français ne pourra donc pas compter sur un soutien total de la part de son vestiaire si jamais il espère poursuivre l’aventure au-delà de la saison en cours. Agé de 68 ans et sous contrat jusqu’en juin prochain, Arsène Wenger est plus que jamais proche de la retraite.