Connect with us

L’attaquant international burkinabé Aristide Bancé est un habitué des Réseaux Sociaux et n’hésite pas à partager avec ses mordus, des expériences vécues. Sur sa page facebook, l’Etalon raconte dans une publication ce qui lui était arrivé il y a 5 ans ! Lisez

 

 

REGARDER DANS UN MIROIR.

L’assassinat de Bouba me ramène un souvenir qui date de 5 ans et dont je voudrais vous partager. Juste après un match de foot, j’étais dans un hôtel lorsqu’un monsieur m’a accosté de façon discrète, me disant qu’il voulait me parler de quelque chose de très important. La soixantaine environ, il portait une chemise et une cravate. Je lui ai dit que je l’écoute, et il m’a avancé ces propos surprenants :

– Aristide Bancé, c’est vrai que tu es un peu connu mais ça ne suffit pas encore. Tu as besoin de briller dans toute l’Afrique et le monde, tu as besoin d’une gloire universelle et époustouflante. Mais pour atteindre cette dimension et cette notoriété interplanétaire, tu ignores qu’il y a des sacrifices à faire et c’est en cela que je peux t’aider. Ne crois pas que tous ceux que tu vois briller et régner sur l’estrade mondiale l’ont obtenu sans un prix. Tu sais, en te conseillant un certain sacrifice, c’est possible de faire de toi un cacique du football mondial…


C’est bizarre, mais le monsieur parlait avec une telle assurance qu’on dirait qu’il avait l’habitude de tenir ce genre de propos aux célébrités, et certainement aussi, à tous les lambdas. Il m’a remis sa carte de visite et m’a tourné le dos en ajoutant qu’il attendait mon appel pour procéder à ce travail.
Pris d’un froid glacial, je suis resté de marbre, arrêté comme un arbre. C’était un monsieur très dangereux, qui portait pourtant des vêtements qui ne laissaient rien soupçonner. Et en découpant en petits morçeaux la carte de visite qu’il avait glissée dans ma main, je pensais à tous ces cœurs fragiles, ces esprits corruptibles, ces êtres manipulables qu’il lui serait aisé de dérouter, d’éconduire. 
Un pauvre qui veut absolument devenir riche, avec une nature envieuse et vicieuse ne serait-il pas susceptible de se faire avoir par cet assassin en cravate ? Pareil pour un riche insatiable qui en veut encore et encore et qui serait prêt à toutes les monstruosités pour se parer d’autres galons.

Je suis Aristide Bancé, fils de pauvre né à Williamsville dans un quartier où souvent, manger gbofloto 100 frs s’est avéré être un vrai challenge. Mais si Dieu a permis que je joue en Allemagne à Mayence, pourquoi devrais-je me laisser amadouer par le diable parce qu’il me promet le Réal de Madrid ? Mayence n’est-elle pas déjà une bénédiction du très haut pour un poignon d’Adjamé ? Et même si Réal de Madrid il y a, il faudrait que ça vienne absolument de Lui, Adonaï, et jamais jamais d’une force occulte. C’est Dieu qui établit les destins, c’est lui qui donnent les grades à ses enfants que nous sommes. Pourquoi le défier ? N’a-t-Il pas dit que ses enfants seront toujours à la tête et jamais à la queue ? À l’image de nos nombreuses gloires qu’Il a hissés sur les sommets du monde et dont le talent et le parcours sont exceptionnellement divins. Divin ! Car avec Dieu, on peut réussir dans la vie, réussir sa vie sans contrepartie, parce qu’Il nous donne GRATUITEMENT, sans rien attendre en retour.
Il y a une chanson zouglou dans laquelle l’artiste dit : 《 TROP ENVIEUX TU DEVIENS SORCIER.》Et il dit tellement vrai ! Car ceux qui se laissent embobiner par ces apôtres de Lucifer sont victimes de leur envie, de leur vice et de leur cupidité. 


Tout en se battant pour l’améliorer, un homme doit être fier de sa condition sociale. Il doit rester digne, même dans la douleur, même dans le besoin, un peu comme Job qui a été frappé par des plaies, et qui, tenté par le diable, n’a jamais détourné sa confiance en l’Éternel. Un homme doit rester digne, même dans sa condition sociale précaire, parce qu’au moins, il peut se regarder dans un miroir au contraire du riche qui a sacrifié une vie humaine pour atteindre l’opulence. Restons des hommes dignes. Car de la façon dont vous vous réveillez le matin pour aller au travail, les avocats du diable et de ses rituels machiavéliques en font autant, à la recherche de clients pour leur maître et sa géhenne. Et n’oublions pas : il n’y a rien de tel que de pouvoir SE REGARDER DANS UN MIROIR.”

 

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui