Connect with us

Le président du Liberia, George Weah, a recommandé au Nigeria ce lundi de bien se préparer pour la Coupe du monde et  éviter les disputes autours des primes qui ont souvent tourmenté l’équipe.

L’ancien attaquant de Monaco, du Paris Saint-Germain, du Marseille, de l’AC Milan  et Chelsea a pris ses fonctions de Chef d’Etat du Liberia en janvier .

Lors d’une visite officielle pour rencontrer son homologue nigérian, Muhammadu Buhari, il a félicité les Super Eagles pour leur qualification en Russie, prétendant qu’ils sont des « modèles » à suivre pour les équipes africaines.

« J’ai joué avec de grands joueurs nigérians, j’ai joué contre eux. Maintenant que vous avez une nouvelle génération, le fait qu’elles se soient qualifiée est une bonne chose pour le Nigeria, a-t-il déclaré. Mais j’espère qu’ils se prépareront très tôt car ils représenteront l’Afrique et nous serons là pour les suivre, pour qu’ils apportent le trophée pour la première fois si c’est possible. »

Weah, la superstar sportive mondiale dans les années 1990  qui reste le seul vainqueur du Ballon d’Or en Afrique, a déclaré que les récurrents soucis liés aux primes et de bonus perturbaient les joueurs. Cela leur a aussi donné une excuse quand ils ont été  sous-performés. « Alors régler ce problème et les joueurs n’auront plus d’excuses, soutenez-les et ensemble, ramenez la coupe », at-il ajouté.

La fédération nigériane de football a déclaré en novembre dernier qu’elle verserait aux joueurs et aux officiels un total de 2,4 millions de dollars en bonus pour la qualification.

En 2014 au Brésil, les joueurs ont délibérément raté une séance d’entraînement pour protester lorsque le bonus de qualification n’a pas été payé.

Le tournoi en Russie sera la sixième participation du Nigeria et ils ont atteint les huitièmes de finale en 1994, 1998 et 2014.

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui