Les 10 dates de Drogba avec la Côte d’Ivoire !

L’occasion est bonne de revenir en dix dates sur une aventure de 12 ans avec les Éléphants, essentiellement marquée, au vu de son palmarès en club, par des synonymes du mot « déception » .

11 février 2003 / Côte d’Ivoire-Cameroun (3-0)

Premier but en sélection d’un gamin longtemps trimbalé au gré des contrats de son oncle footballeur et des essais infructueux dans les centres de formation français. À Guingamp, il commence à se faire un nom et plante son premier but en sélection face au Cameroun, l’adversaire de toujours.

4 septembre 2005 / Côte d’Ivoire-Cameroun (2-3)

Placés dans le même groupe de qualification, les Camerounais rappellent qu’ils ont de l’orgueil et pas envie de se laisser sacrifier sur l’autel de la hypemontante de la Côte d’Ivoire. DD marquera deux fois, mais Achille Webo en plantera trois. Oui, Achille Webo.

4 février 2006 / Côte d’Ivoire-Cameroun (1-1)

L’interminable séance de tirs au but (12 à 11) en quart de finale donne la victoire aux Éléphants dans un stade militaire du Caire quasiment vide. Annoncé, pour la première fois, comme les favoris d’une Coupe d’Afrique des nations, DD ne sera jamais aussi près d’accrocher un trophée. C’était sans compter en finale sur des Égyptiens en mission, la vista d’Aboutrika et la folie des 60 000 spectateurs du stade international du Caire. Déjà une histoire de penalty.

10 juin 2006 / Côte d’Ivoire-Argentine (1-2)

Premier but de DD en phase finale de Coupe du monde. Pour leur dépucelage dans cette compétition, les Éléphants tombent dans le groupe de la mort (Argentine, Serbie, Pays-Bas) dans lequel ils ne parviennent pas à faire illusion, sans pourtant être ridicules. À la fois si loin et si proche des meilleurs. Cela s’appelle l’apprentissage et même DD a dû apprendre.

26 mars 2007 / Madagascar-Côte d’Ivoire (0-3)

Un match facile de qualifications de la CAN 2008 dans lequel DD ne marquera pas. Mais ce jour-là à Antananarivo, le stade Mahamassina était plein 5 heures avant le coup d’envoi. 30 000 personnes venues voir DD. La veille, 600 filles s’étaient pressées dans une boîte de nuit du centre de la capitale malgache en espérant approcher le mythe. Le sommet de sa popularité sur le continent. De jour comme de nuit.

8 février 2008 / Côte d’Ivoire-Égypte (1-4)

Pour la CAN ghanéenne, toute l’Afrique s’attend à une finale entre les deux voisins du golfe de Guinée. Deux ans après avoir échoué de justesse en finale au Caire, les Éléphants se font marcher dessus par une Égypte au sommet de son art en demi-finale. Et toujours la même morale de l’histoire : collectif plus fort qu’individualités.

29 mars 2009 / Côte d’Ivoire-Malawi (5-0)

Une bousculade provoque la chute d’un mur dans le stade Houphouët Boigny d’Abidjan et la mort de 29 personnes. Pour l’anecdote, DD marquera deux fois pour donner une victoire facile (5-0) contre le petit pays d’Afrique australe. Quelques mois plus tard, Drogba sera l’artisan d’un match de bienfaisance au profit des victimes. Comme il l’avait fait pour essayer de ramener la paix dans son pays.

Côte d’Ivoire-Zambie (0-0) / 12 février 2012

Pour la dernière chance de la génération dorée – dont il ne faisait pas partie – de remporter un trophée, Didier manque à la 80e minute un penalty qui aurait pu lui donner le droit d’être porté en triomphe à l’aéroport d’Abidjan. Finalement, les Zambiens remportent cette finale aux tirs au but. Retournement de l’histoire, DD se venge quelques mois plus tard sur la pelouse de l’Allianz Arena. Il marque le péno décisif qui offre la première Ligue des champions à Chelsea. À moitié maudit.

 

16 novembre 2013 / Sénégal-Côte d’Ivoire (1-1)

Cela fait quelques mois que DD n’est plus incontournable en sélection, même si, entré en seconde mi-temps, il permet à la Côte d’Ivoire de se qualifier pour sa troisième Coupe du monde de suite en résistant facilement au Sénégal après leur victoire (3-1) au match aller. Pour sa centième sélection, DD fera juste le boulot. Le début de l’anonymat.

Côte d’Ivoire-Japon (2-1) / 14 juin 2014

Mis sur le banc par Sabri Lamouchi pour le premier match de la Coupe du monde brésilienne, DD rentre finalement au milieu de la seconde mi-temps et électrise une sélection qui avait jusqu’alors tricoté à l’envers son football. Résultat: en deux minutes, les Ivoiriens scorent deux fois et battent le Japon. DD sait qu’il va mourir. Mais dignement.

source

Laisser un commentaire
Carinos CHANHOUN
Directeur de Publication à Afrique Sports

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *