Connect with us

En l’espace d’un an, le FC Barcelone a vécu la joie de faire une remontada sur le PSG et le désarroi d’en subir une par l’AS Roma. Une soirée qui rappelle que tout peut arriver en Ligue des Champions. Le Real Madrid a bien failli subir le même sort face à la Juventus. La Veille Dame a presque réalisé la deuxième remontada de la semaine, appelée « rimonta » en italien. En prenant du recul, un constat s’impose : Messi n’est plus aussi décisif qu’auparavant sur les matches couperets de C1, en quarts de finale tout particulièrement. Ronaldo aligne de son côté des stats incroyables au même stade.

Loin est l’époque où le Barcelonais inscrivait un quadruplé contre Arsenal au Camp Nou (2010). Depuis la victoire en finale en 2011 contre Manchester United, le génie argentin marque clairement le pas lorsque les huitièmes sont passés. Sur les sept quarts de finale disputés avec le Barça depuis 2011-2012, Messi n’a inscrit que trois buts, un doublé contre le Milan (2012) et un but contre le PSG (2013). Dans le même temps, son éternel rival Cristiano Ronaldo a inscrit 17 buts, uniquement en quarts, histoire d’avoir une comparaison.

En prenant cette fois les trois demi-finales depuis 2011-2012 et la finale de C1 2015, le total de Messi s’élève à 2 buts, tous inscrits contre le Bayern Munich en demies en 2015, un match dont se souvient Jérôme Boateng. CR7 en compte 13 en demies et finales de C1… Certes Messi est plus complet dans le jeu que Cristiano Ronaldo, mais nul doute que le Barça, collectivement moins fort qu’à l’époque de Pep Guardiola, aurait bien besoin que Messi soit de nouveau un serial buteur en Ligue des Champions. Contre la Juve, le Portugais a, lui, su guider son équipe.


Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui