Connect with us

Muet vendredi en championnat contre Nice avec Angers (1-1), Karl Toko Ekambi était néanmoins au centre des attentions. Alors que le départ de l’attaquant camerounais l’été prochain est acté, le SCO se prépare à son avenir, sans son buteur.

« On est obligé d’y travailler (à l’après Toko Ekambi), maintenant on sait que ça va être une équation extrêmement compliquée à résoudre, mais Karl est le symbole de la réussite d’un joueur qu’on va chercher dans un niveau inférieur (FC Sochaux). Il nous aide, il progresse, il nous aide à atteindre nos objectifs et à l’arrivée tout le monde est content. Il va aller dans un club meilleur que celui d’Angers et il va nous permettre certainement d’avoir, effectivement, un chèque conséquent», a déclaré le coach angevin, Stéphane Moulin.


Toko Ekambi, c’est très cher !

Au vu de ses statistiques, l’attaquant d’Angers Karl Toko Ekambi  (25 ans, 32 matchs et 17 buts en L1 cette saison) sera très sollicité en vue du mercato estival. Mais il faudra miser gros pour recruter l’international camerounais, le président Saïd Chabane ayant déjà refusé une belle offre l’hiver dernier.

« Ce que je peux vous dire, c’est que la dernière offre qu’on a refusée pour lui, en janvier, était de 20 millions d’euros, a révélé le dirigeant sur RMC. On avait 18 points quand on a eu cette proposition. On ne pouvait pas imaginer l’accepter, même si cette offre représentait quasiment 60% de notre budget. Mais le jeu en valait la chandelle, il fallait se maintenir et donc le garder. »

Depuis, la valeur de l’ancien Sochalien a encore grimpé. Les clubs intéressés devront donc dépasser les 20 millions d’euros.

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les + lus aujourd'hui