“J’ai compris que pour la France, c’était mort”

Dans une interview publiée par le magazine So Foot, Stéphane Bahoken revient notamment sur son choix de jouer pour la sélection nationale du Cameroun, avec laquelle il a honoré sa première sélection en mars dernier en match amical contre le Koweït.

« Déjà, à partir du moment où j’ai compris que pour la France, c’était mort, ma décision était prise. En février, j’ai rencontré à Paris Dieudonné Happi, le président de la Fédération camerounaise et également Samuel Eto’o. D’autres joueurs, qui ne venaient plus en sélection pour différentes raisons (Kameni, Choupo-Moting, Kana-Biyik notamment) étaient là également. On nous a dit que les problèmes appartenaient au passé (…) On a parlé de la CAN 2019, que le Cameroun organisera. J’ai été appelé pour cette rencontre amicale, j’ai joué, et c’est à moi de faire le nécessaire pour être de nouveau sélectionné pour les prochains matchs, normalement en juin », explique en substance, l’attaquant de Strasbourg.

source: sportpari.cm

 

Laisser un commentaire
Carinos CHANHOUN
Directeur de Publication à Afrique Sports

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *