Connect with us

Mondial 2018

Gardien de but des lions : A qui faire confiance ?

Published

on

L’équipe nationale du Sénégal a toujours eu une tradition de bons gardiens. De Cheikh Seck, à Omar Diallo en passant par Tony Mario Sylva, les gardiens des cages ont toujours bénéficié de la confiance des supporters. Aujourd’hui, cette force semble s’effriter avec notamment Khadim Ndiaye et Abdoulaye Diallo qui font douter dans certaines situations.

C’est un secret de polichinelle de dire que le poste  de gardien de but pose problème au niveau de la tanière. En effet, Khadim Ndiaye et Abdoulaye Diallo  ont réussi à faire douter le sélectionneur national sur le choix de son numéro 1 à la Coupe du monde. Avant le début de la compétition, Aliou Cissé était resté évasif au sujet de son titulaire dans les cages, laissant les supporters des lions se diviser, entre pro-Abdoulaye Diallo et pro-Khadim Ndiaye. Dès l’entame de la compétition, le choix fut fait le gardien de but de l’AC Horoya est mis au-devant pour les deux premiers matches du Sénégal face à la Pologne et au Japon.

La contreperformance du portier du Horoya  face aux samouraïs bleus du Japon  a ravivé le débat  sur ce poste stratégique.

SPORT221 tente d’éclairer  la lanterne des sénégalais sur  ce duel polémique entre  les deux derniers remparts des lions  puisque  des incertitudes demeurent après la bourde de Khadim Ndiaye sur le deuxième but japonais.

Khadim Ndiaye/ Abdoulaye Diallo : les atouts de l’un, les faiblesses de l’autre

Avec une bonne prestation contre la Pologne (2-1 pour le Sénégal), Khadim Ndiaye fait taire ses détracteurs lui préférant au gardien du stade de Rennes, Abdoulaye Diallo. Toutefois, la dernière sortie des lions contre le Japon (2-2) a ravivé la polémique avec sa bourde sur le deuxième but japonais.

Abdoulaye Diallo : «La sérénité et l’état d’esprit» 

Agé de 26 ans, Abdoulaye Diallo évolue à Rennes (Ligue 1 France). Serein dans ses cages et doté d’un bon état d’esprit, Diallo est impérial dans ses sorties notamment aériennes. Auteur d’une bonne prestation lors de la CAN 2017, le jeune fait partie de ces rares portiers forts en un contre un. Toutefois, il fait montre de faiblesses sur les penalties et semble être très limité balles aux pieds.

Khadim Ndiaye : « décontracté et à l’aise balles aux pieds»

A 33 ans le sociétaire de Horoya AC, conserve sa souplesse pour cueillir n’importe quel ballon qui menacerait de rentrer dans ses cages. Toujours décontracté, Khadim est réputé à l’aise balles aux pieds et n’hésite pas à dribbler les attaquants les plus redoutables (Samuel Eto’o en 2011 lors des qualifications CAN 2012). Cependant, l’ancien joueur de la Linguère de Saint Louis se montre fébrile dans ses sorties surtout aériennes. Sa sortie incomprise lors du deuxième match de la Coupe du monde  contre le Japon en est une parfaite illustration.

Les atouts de Diallo (sérénité et bon état d’esprit) constituent les faiblesses de Khadim. Et vice versa, les qualités de Khadim (souplesse et aisance balle au pied) sont absentes chez son concurrent direct. Des considérations qui font que le choix du numéro 1 restera toujours un sujet de controverse de la part des adeptes du ballon rond.

Ainsi, même si leur talent en tant que gardien de but ne peut être remis en cause, il apparaît clairement que l’une des rares faiblesses de l’équipe nationale du Sénégal dans cette Coupe du monde demeure son poste de gardien.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui