Connect with us

Mondial 2018

Coupe du Monde: la FIFA recadre encore Diego Maradona…Il réagit!

Published

on

La FIFA a fortement réprimandé les commentaires de l’Argentin Diego Maradona selon lesquels la victoire de l’Angleterre sur la Colombie était un  »vol monumental » et que l’arbitre Mark Geiger n’était pas à la hauteur.

« Suite aux commentaires de Diego Armando Maradona … La FIFA condamne fortement la critique de la performance des officiels du match qu’elle considère comme positive dans un match difficile et très émotionnel », a déclaré l’instance dirigeante du football mondial dans un communiqué.

La FIFA a déclaré qu’elle «faisait tout ce qui était en son pouvoir pour garantir que les principes du fair-play, de l’intégrité et du respect soient à l’avant-plan de cette Coupe du monde et de la gestion actuelle de l’organisation».

Dans ce contexte, la FIFA a déclaré qu’elle était «désolée de lire de telles déclarations de la part d’un joueur qui a écrit l’histoire de notre sport. Les commentaires et les insinuations supplémentaires sont totalement infondés et inappropriés».

L’Angleterre s’est qualifiée pour les quarts, lors des séances de de tirs aux but après 120 minutes marquées par des querelles, des protestations contre les décisions arbitrales, et des simulations de blessure.

Cependant Maradona a présenté ses excuses jeudi.

Coupe du Monde: la FIFA recadre encore Diego Maradona...Il réagit!

« Pris par l’excitation et mon soutien à la Colombie l’autre jour, j’ai dit certaines choses qui, je l’admets, sont inacceptables », a indiqué le « Pibe de Oro » sur son compte Instagram.

« Mes excuses à la Fifa et à son président (Gianni Infantino, ndlr): même si j’ai parfois des opinions contraires à celles des arbitres, j’ai un respect absolu pour le travail – pas facile – que font l’institution et les arbitres », a-il poursuivi.

L’arbitre Mark Geiger avait été suspendu six mois de matches internationaux en 2015 après une décision controversée en demi-finale de la Copa America entre le Panama et le Mexique. Il a cette fois accordé un penalty, parfaitement justifié, pour une faute de Carlos Sanchez, qui a permis à Harry Kane et à l’Angleterre d’ouvrir le score.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui