Connect with us

Mondial 2018

Coupe du Monde 2018 : Tite revient sur l’élimination amère du Brésil

Published

on

Éliminé par la Belgique (1-2) ce vendredi en quarts de finale de la Coupe du monde 2018, le Brésil quitte donc la Russie la tête baissée. Mais après la rencontre, Tute a refusé de désigner les coupables et a fait un bilan général de cette désillusion.

« Quel enfer. » Juste après le coup de sifflet final, la presse locale n’a pas hésité à employer les grands mots pour revenir sur la désillusion, et notamment O Globo. Face à la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde 2018, le Brésil n’a pas réussi à s’imposer pour rejoindre la France en demi-finales (1-2), qui défiera donc les Diables Rouges mardi soir (20h). Confrontée à une équipe belge valeureuse, la Seleçao n’a jamais trouvé la solution malgré les nombreux assauts en seconde période. Et certains joueurs n’ont pas été au niveau, notamment Fernandinho dans l’entrejeu.

Rapidement interrogé en conférence de presse après la rencontre, Tite a refusé de tomber dans ce jeu et a préféré parler d’une défaite collective. « Je veux analyser le jeu. Je n’entrerai pas dans les individualités, c’est inhumain. De l’autre côté, il y avait une équipe de qualité. Nous avons dominé une grande partie de la rencontre, nous nous sommes créé des opportunités. Mais la Belgique s’est montrée efficace en termes d’objectifs, pas en termes de performance », a rapidement analysé le sélectionneur brésilien. Pour Tite, son équipe a donc été plus dangereuse, et ce dernier a expliqué vouloir prendre son temps pour apporter une bonne analyse : « je ne comprends pas les bla, bla, bla mais nous devons avoir une analyse globale, sur les aspects tactiques, techniques, physiques et émotionnels. »

Tite ne veut pas parler de chance

Auteurs de 26 tentatives, les Brésiliens n’ont pas cessé de créer le danger dans le camp belge, en vain. La faute notamment à un Thibaut Courtois dans un grand soir, et Tite a tenu à le souligner, ajoutant au passage qu’il ne souhaitait pas parler de chance : « la Belgique a des joueurs de haut niveau. Courtois était en feu ce soir. Je n’aime pas parler de chance. Il y a un peu de hasard, mais je n’aime pas parler de chance. (…) La Belgique a été compétente et efficace. Nous avons eu les deux tiers du jeu en main, avec un jeu de haut niveau, mais la qualité était présente des deux côtés. »

Pas question donc pour le technicien de 57 ans de se trouver certaines excuses. Pourtant, de nombreux joueurs ont montré quelques signes de fatigue sur la pelouse de la Kazan Arena. Très actif durant ce Mondial, Neymar a lui connu un coup de mou. Le joueur du PSG n’a pas trouvé la clé, mais Tite ne lui en veut pas. « Neymar a montré une évolution claire, il était au sommet de ses conditions », a tout simplement lâché l’ancien entraîneur des Corinthians. Quatre ans après l’humiliation subie sur leurs terres, les Brésiliens quittent donc le Mondial sur une mauvaise note, mais les joueurs de Tite auront tout tenté.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui