Connect with us

Divers

Le père d’Obi Mikel tacle son fils et fait des révélations fracassantes

Published

on

Avant le troisième match du Nigéria contre l’Argentine de la Coupe du monde 2018, le père d’Obi Mikel a été Kidnappé. Libéré, le Chef Michael Obi (74 ans) a livré un entretien exclusif à DailyTrust où il a fait de troublantes révélations sur l’ancien joueur de Chelsea.

 

Voici des extraits de l’interview

Vous avez récemment retrouvé votre liberté face aux ravisseurs. Pouvez-vous partager votre expérience?

Je rentrais chez moi pour une réunion de famille, en début de soirée, à Enugu. Je venais juste de rappeler à mon chauffeur de s’arrêter au neuvième mile pour acheter Okpa au cas où je m’endormirais. Pas très longtemps après un checkpoint, nous avons entendu des coups de feu devant nous, alors nous nous sommes arrêtés. Mon chauffeur a estimé qu’il s’agissait de voleurs armés et a essayé d’inverser la voiture.

Mais une autre voiture venant de nulle part nous a bloqué par derrière, et les gens à l’intérieur sont venus et nous ont traînés dehors. Les ravisseurs étaient six, bien armés et masqués. Ils nous ont agressés et nous ont traînés dans la brousse. Nous avons marché pendant plusieurs heures, et quand je me suis plaint que je ne pouvais pas continuer, ils m’ont encore battu. Finalement, ils ont dit à mon chauffeur de me porter sur le dos. Mais après un moment, il s’est aussi fatigué et m’a laissé tomber.

Nous sommes allés dans la brousse pour ce qui semblait être toute la nuit, jusqu’au lendemain matin. Je leur ai demandé ce qu’ils attendaient de moi, et c’est à ce moment-là qu’ils m’ont dit qu’ils voulaient 100 millions de nairas. Nous avons communiqué en haoussa, et quelques anglais cassé. Je leur ai dit que je ne pouvais pas me le permettre, et ils ont dit qu’ils avaient entendu dire que mon fils m’envoyait 50 millions de livres par semaine. Nous avons commencé à négocier et ils ont menacé de me tuer. Je leur ai dit que je n’avais que 2 millions de nairas dans mon compte bancaire.

Quand j’ai remarqué qu’ils étaient sérieux, je leur ai dit que je pouvais leur donner 5 millions. Nous nous sommes mis d’accord sur cette somme, mais ils ont ensuite refusé, insistant sur 50 millions de nairas. Je l’ai finalement fixé à 10 millions nairas.

Deux jours plus tard, ils ont sorti mon téléphone pour appeler mon fils Tony, et je lui ai dit ce qui se passait, et je lui ai demandé d’aller à ma banque. Mais quand ils sont allés là-bas, le manager n’était pas assis, donc mon autre fils, Ebele, qui est le gardien de Heartlands of Owerri, a contacté Mikel. C’est ainsi que la rançon a été rendue disponible.

Comment vous ont-ils traité quand vous étiez avec eux?

Nous avons dormi par terre, et pendant les cinq jours où nous étions avec eux, il y avait de fortes pluies. Elle nous a trempés sous un arbre. Ce n’est qu’une fois qu’ils nous ont apporté Okpa et de l’eau pure. Miraculeusement, je n’avais jamais faim. Mes pensées étaient sur la façon de rentrer à la maison en toute sécurité.

Votre fils Mikel a payé la récente rançon. Comment est votre relation?

C’est un problème, mais nous ne savons pas quoi faire. Cela fait plus de cinq ans maintenant qu’il ne m’a pas téléphoné. Mais il communique avec sa mère. Il n’y a rien que je n’ai pas fait pour le réparer. Dieu m’a dit que je ne devrais pas me sentir blessé. Quand nous commençons à en parler, je dis: ‘Eh bien, tant que je le vois à la télé, ça va très bien, pas de problème’.

Mais certaines personnes disent qu’il vous a appelé récemment

Lors de la dernière Coupe du Monde, un ou deux jours avant l’un de leurs matchs, nous avons parlé. Il a appelé sa mère, et elle m’a dit que Nchekwube (Mikel) était au téléphone et je lui ai dit que Dieu le verrait à travers. J’ai prié pour lui. C’est tout.

Quand il a rejoint Chelsea pour la première fois, mon peuple à Anambra était très heureux que Dieu ait béni leur fils, et quand il est venu à Abuja, ils se sont très bien préparés avec l’espoir qu’il viendrait dans notre ville natale. Ils ont même fait des magazines. C’était grand. Mais il n’est pas venu. C’était une chose honteuse pour moi, en tant que père. Il a dit une fois à son frère que parfois il choisit son téléphone pour m’appeler, mais quelque chose lui dit de ne pas le faire.

Avez-vous déjà rencontré vos petits-enfants, les jumeaux?

L’année dernière, il devait les amener pour que je puisse les nommer, il a dit qu’il le ferait. Mais il ne l’a pas fait. Ses autres collègues sont chez eux, alors je ne comprends pas.

L’encouragez-vous à investir chez vous?

N’est-ce pas pourquoi les ravisseurs me ciblent? Parce qu’ils pensent à l’argent qu’il gagne, il me l’envoie pour faire des investissements.Il ne m’a pas appelé depuis 5 ans, les kidnappeurs pensent qu’il m’envoie des millions. 

 

Traduction : Carinos CHANHOUN 

Directeur de Publication à Afrique Sports

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui