Connect with us

Afrique Sports TV

Vidéo : Le festival de Keita Baldé face à Frosinone

Published

on

Arrivé en grande pompe du côté de l’Inter Milan, Keita Baldé a connu un début de saison compliqué. Peu utilisé par son entraîneur, le sénégalais commençait sérieusement à s’impatienter au point d’envisager un départ cet hiver. Les choses vont peut-être changées. Titularisé pour la quatrième fois de la saison hier soir contre Frosinone, l’ancien monégasque a brillé de milles feux. Non seulement, il a débloqué son compteur en s’offrant un doublé mais il a aussi délivré une passe décisive.

Absent lors de la trêve internationale pour des raisons administratives, Keita Baldé ne s’est visiblement pas reposé sur ses lauriers. Opposé à Frosinone ce samedi soir dans le cadre de la 13e journée de Serie A, l’Inter s’en est remis à sa jeune recrue pour s’imposer. Le Sénégalais a d’abord fait parler toute sa technique en mettant rapidement les siens sur de bons rails. On joue la 10e minute, lancé par Lautaro Martinez, Keita Baldé ouvre le score à a suite d’un joli festival de dribbles. Rebelotte juste avant l’heure de jeu. On prend les mêmes et on recommence. Cette fois-ci Baldé se retrouve à la passe et Martinez à la conclusion. Le break est fait, de la plus belles des manières.

Le festival de Keita Baldé face à Frosinone

Keita Baldé va même s’offrir un doublé dans les dix dernières minutes sur un service de Politano à la suite d’un contre rondement mené. Concerné et impliqué dans tous les buts de son équipe, il permet donc aux Nerrazzuri de relever la tête après la gifle reçue la journée précédente face à l’Atlanta (4-1). En attendant le match entre le Napoli et le Chievo Verone, l’Inter est provisoirement deuxième de Serie A. Keita Baldé lui savoure son bonheur sur les réseaux sociaux : « Quel frisson les premiers buts avec l’Inter, au San Siro, avec nos fans! Et quelle belle victoire »

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui