Connect with us

Football

Ce qu’a dit Koulibaly après les cris de singe mérite le respect !

Carinos CHANHOUN

Published

on

Les supporters de l’Inter Milan ont montré leur pire visage avec des cris de singe ou des insultes racistes mercredi soir à l’encontre de Kalidou Koulibaly. La rencontre opposant l’Inter Milan à Naples a montré la pire image possible. Cela a débuté par des bagarres entre ultras avant la rencontre, un supporter napolitain a d’ailleurs été hospitalisé après avoir reçu un coup de couteau. Cela ne s’est malheureusement pas arrêté là. Car une fois dans le stade, certains supporters, notamment de la Curva nord, ont conspué Kalidou Koulibaly avec des insultes, des chants racistes et même des cris de singe. Une honte absolue.

« On a demandé 3 fois que le match soit arrêté. »

Carlo Ancelotti

« On a demandé 3 fois que le match soit arrêté. Koulibaly était agité, nerveux à cause de ces chants et ce n’est bon ni pour nous ni pour le Calcio« , a lâché un Carlo Ancelotti qui expliquera par la suite que son équipe n’hésitera pas à quitter le terrain la prochaine fois, quitte à écoper d’une sanction. De fait, si des requêtes ont été lancées à 3 reprises via le micro du stade, seule une interruption du match aurait eu du sens.

Ces faits sont trop graves pour fermer les yeux ou faire semblant de les combattre. Qui pouvait seulement imaginer que demander à ces énergumènes d’arrêter aurait eu un quelconque effet ? Le comble reste que Koulibaly a reçu deux avertissements en deux minutes, le premier pour avoir stoppé de manière illicite une contre-attaque, le deuxième pour avoir applaudi l’arbitre…

« Je suis désolé pour la défaite et surtout pour avoir quitté mes frères ! Mais je suis fier de la couleur de ma peau, d’être Français, Sénégalais, Napolitain : homme« , a pour sa part twitté Koulibaly. La Ligue italienne a désormais toutes les cartes en mains pour agir.

beinsport

Journaliste reporter Sportif béninois, spécialisé dans le sport africain, j’ai un gros faible pour Samuel Eto’o, Didier Drogba, Jay Jay Okocha et Caster Semenya.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui