Connect with us

Foot Africain

Que devient Aristide Bancé ?

Published

on

La teinture blonde avec un physique imposant, Aristide Bancé est le genre de joueur que l’on ne rate sur un terrain de football. Doté d’une carcasse impressionnante, le puissant attaquant burkinabé a toutes les qualités de l’excellent point de fixation du football moderne. Véritable star dans son pays mais pas que, il reste un des plus grands habitués de la Coupe d’Afrique des Nations (4 participations à son actif) avec comme point d’orgue cette finale perdue en 2013 face au Nigéria. Malgré le poids des années, l’Étalon a encore de beaux restes.

En vrai « pigeon voyageur », il a fait les beaux jours de nombreux clubs de football à travers le globe. Celui qui est connu aussi bien pour ses exploits que ses frasques en dehors des pelouses, est tombé peu à peu dans l’oubli. Nous avons retrouvé la trace de l’attaquant à la chevelure teintée toujours fidèle à lui-même.

Il a goûté à toutes les sauces…

Ses éclairs de génie, ses frappes sorties de nulle part ont longtemps mis en lumière un CV impressionnant pour l’attaquant qui a passé toute sa carrière à jouer à saute-frontières. L’on se perd facilement quand vient le moment de compter le nombre de clubs et de pays où il a joué. De la Côte d’ivoire à l’Egypte en passant par l’Ukraine, la Lettonie, le bonhomme est la définition même du globe-trotteur. Un palmarès parlant au-delà des frontières burkinabaises qui a commencé à prendre forme à Abidjan. Dès son très jeune âge, il commence à fouler les pelouses du Burkina au sein du club FC Santos, marquant le début d’une longue carrière footballistique. Entre temps, l’attaquant retourne au pays de Didier Drogba pour faire ses gammes et s’ouvrir les portes de la sélection. Une éclosion sur la scène internationale parsemée d’embûches qui a forgé le caractère qu’on lui connait tous. Puis, le géant a posé ses valises un peu partout en Europe. C’est avec le club d’Al Masry qu’on a retrouvé sa trace. Mais fidèle à lui-même, le burkinabé ne s’entend plus avec ses dirigeants dont il fustige régulièrement le comportement.

Horoya, prochaine destination ?

Entre Al Masry et Bancé, le divorce semble inéluctable même s’il reste environ six mois à son contrat. Le moins qu’on puisse dire c’est que le joueur ne veut plus entendre parler de l’Egypte, en atteste sa sortie virulente pour dénoncer les pratiques dont sont victimes les joueurs d’origine subsaharienne en Afrique du Nord. Sur ses réseaux, il n’y va pas de main morte. Toutefois, l’international burkinabé pourrait prendre la direction de la Ligue 1 guinéenne. En effet, si l’on en croit les dernières informations, il serait en contacts avancés avec le Horoya AC qui cherche à se renforcer en vue de la Ligue des Champions CAF.

Bien qu’il se fait constamment remarqué par ses sorties qui ne laissent personne indifférent, Aristide Bancé n’hésite pas à apporter un soutien infaillible aux plus démunis. De par ses aides financières et ses conseils aguerris, il reste un modèle de réussite pour les jeunes pousses du continent et une source d’inspiration pour les générations futures.

Birane BASSOUM

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui