La FIFA et la CAF vont sanctionner le Nigeria après le match nul contre le Ghana

Advertisements

Le Nigeria risque des sanctions de la FIFA et de la Confédération africaine de football (CAF), après que des milliers de supporters ont envahi la pelouse du Moshood Abiola National Stadium, suite au match nul 1-1 contre le Ghana mardi.

Advertisements

Ce résultat signifie que les Super Eagles ne se sont pas qualifiés pour la Coupe du monde 2022 au Qatar.

Les supporters en colère ont attaqué les joueurs et les fans ghanéens, détruisant des propriétés et des équipements en signe de protestation.

Les bancs de remplaçants ont été brisés par les supporters, qui ont appelé à la destitution d’Amaju Pinnick, le président de la Fédération de football du Nigeria (NFF).

« Pinnick doit partir ! Pinnick doit partir ! », demandait la foule, tandis que certains critiquaient l’entraîneur des Eagles, Augustine Eguavoen.

La police a été contrainte de tirer plusieurs salves de gaz lacrymogènes pour disperser la foule en colère.

La FIFA et la CAF désapprouvent la violence et les mouvements de foule dans les stades et pourraient infliger une amende au Nigeria ou lui imposer une interdiction de stade.

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire