template 8 5
dans , , ,

Scandale au mondial U20, le capitaine du Nigeria accusé d’inventer son club fictif

Par

le


Le défenseur nigérian Daniel Bameyi qui dispute le mondial U20 qui se joue en Argentine est au cœur d’une polémique.

L’information fait la une des médias depuis quelques heures. D’après les informations, le Nigeria s’illustre particulièrement avant d’affronter le Brésil. En effet, le capitaine de la jeune sélection nigériane, Daniel Bameyi (17 ans) prétend jouer pour le Yum Yum FC, un club… qui n’existe pas. Sa sélection serait due à l’influence de son agent auprès de la fédération. Après deux victoires en deux matchs, les Flying Eagles comptent sur leur capitaine Daniel Bameyi, leur jeune défenseur central. Déjà appelé avec la sélection A, il affirme pourtant appartenir à cette équipe imaginaire, pour pouvoir participer à la compétition.

D’après les médias locaux qui ont révélé l’affaire, aucun club ne porte le nom de Yum Yum FC au Nigeria ou dans la capitale, Abuja, où il serait situé. Selon les recherches, aucune information n’est d’ailleurs disponible au sujet de ce club sur les sites spécialisés. Malgré une situation floue, Daniel Bameyi a été convoqué en mars dernier avec la sélection A.

Les explications de José Peseiro, sélectionneur du Nigéria

Interrogé sur la polémique, le sélectionneur portugais du Nigeria, José Peseiro n’a pas donné beaucoup de détails. L’ancien attaquant de 63 ans a survolé la question en évoquant la présence du jeune défenseur au club fictif au mondial U20. “Je choisis des joueurs en qui j’ai confiance”, se défend son sélectionneur. “Je l’ai choisi parce que c’est un bon défenseur, il y a des joueurs du même niveau, mais je choisis des joueurs en qui j’ai confiance”, s’est-il contenté de dire.

Cristiano Ronaldo doit-il prendre sa retraite internationale avec le Portugal?

En très grande forme au mondial U20, Daniel Bameyi serait au mondial U20 grâce au travail de son agent. L’intermédiaire du joueur aurait réussi à le placer en sélection grâce à ses relations avec la fédération, comme le souligne RMC. Le capitaine des Flying Eagles évoluerait en réalité dans un championnat de quartiers. Une nouvelle affaire qui révèle la gestion frauduleuse des instances dirigeantes du football africain qui n’hésitent pas à imposer des règles peu adéquates aux sélectionneurs.

En tout cas, cette révélation n’empêche par les Eagles à faire un bon mondial U20. Avec deux victoires en autant de sorties, les jeunes nigérians joueront les huitièmes de finale de ce mondial U20.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *