Connect with us

Debats

Ballon d’or : Tous contre Cristiano Ronaldo !

Published

on

Toujours plus fort, plus haut, plus vite, jusqu’au bout de l’extrême limite, telle est la marque des plus grands. Insatiables et jamais rassasiés, ils ne cessent de réécrire leur légende pour banaliser davantage l’exceptionnel. Cristiano Ronaldo est un des prototypes les plus aboutis de cette classe rare. Même après avoir tout gagné et n’ayant plus rien à prouver à personne, le portugais en veut toujours plus. Alors qu’il était encore très bien parti pour tout rafler en cette fin d’année, CR7 a vu son petit nuage s’assombrir peu à peu. Les raisons sont multiples mais toutes tendent vers un seul objectif, le priver de son sixième ballon d’or. Explications ! 

Avant de quitter le Real Madrid cet été, Cristiano Ronaldo était une nouvelle fois très bien parti pour amasser beaucoup de trophées individuels en fin de saison. Si le prix Puskàs et celui du joueur UEFA de l’année lui étaient d’ores et déjà prédestinés, son élimination en huitième de finale de coupe du monde avait redistribué les cartes quand aux autres trophées. Il était devenu évident qu’il allait encore batailler pour le prix du joueur FIFA de l’année et le ballon d’or mais depuis quelques temps, Ronaldo ne se bat pas à armes égales avec ses concurrents directs et semble même désarmé par moment.

D’abord l’UEFA et maintenant la FIFA 

Est-ce que Luka Modric méritait de remporter le trophée du meilleur joueur UEFA, probablement que oui mais le méritait t-il plus que Ronaldo, évidemment que non. Et c’est là toute la question. Le trophée UEFA récompense le joueur ayant le plus briller dans les compétitions européennes et Ronaldo était clairement au dessus du lot. Vainqueur et meilleur buteur de la ligue des champions  (15 buts et 3 passes décisives), Ronaldo arrive très loin devant Modric (1 but et 1 passe décisive). Il a pesé plus que le croate, a reçu le plus de trophées d’homme du match et a été intraitable en huitième et en quart de finale (étant impliqué dans 100% des buts du Real face au PSG et à la Juve à l’aller comme au retour). De plus il a battu un record impressionnant en devenant le premier et le seul joueur à avoir réussi à marquer dans tous les matchs en phase de groupe d’une coupe d’Europe. Modric est incontestablement le meilleur joueur FIFA et laisse même peu de place au débat tellement sa coupe du monde a été époustouflante mais sur la scène européenne, il fait clairement pas le poids face à Ronaldo, plus impliqué et plus décisif.

Un carton rouge qui fait encore polémique

19 septembre 2018, la Juventus et sa nouvelle star se déplacent sur la pelouse du Mestalia pour affronter le FC Valence. Ronaldo a à cœur de briller car c’est la première fois qu’il retourne en Espagne depuis son départ du Real. L’occasion est belle, le portugais est en jambe mais cela tourne vite en cauchemar. Après seulement une demi-heure de jeu, il est expulsé pour une faute imaginaire. L’image a fait le tour du monde et au delà de la symbolique, elle nous montre surtout qui est Cristiano Ronaldo. Un homme de 33 ans qui a tout gagné et qui pleure toutes les larmes de son corps parce qu’il est expulsé lors d’un match de poule d’une compétition dont il est le roi incontesté. Même si la suspension a été réduite, Ronaldo rate néanmoins les deux premiers matchs de C1 et laisse l’occasion à ses concurrents de briller.

Une sombre histoire de viol datant de 2009 

Le viol est un acte d’une extrême gravité, un de ceux qu’on ne peut pas pardonner. Cristiano Ronaldo nage actuellement en eaux troubles. Une sombre histoire de viol datant de 2009 est revenue le hanter. Les faits se seraient déroulés à Las Vegas et la victime présumée Cathryn Mayorga aurait reçu une somme à hauteur de 330.000 euros pour garder le silence. Des accusations très graves qui risqueraient fortement de porter atteinte à l’image du footballeur, lequel s’est déjà dégagé de toute responsabilité dans cette affaire. Sur son compte twitter, le quintuple ballon d’or a même déclaré : « Le viol est un crime abominable qui va à l’encontre de tout ce que je suis et de tout ce que je représente ». Une affaire qui a même fait réagir ses sponsors principaux qui se disent inquiets. Vues les proportions médiatiques prises par l’affaire, la Police de Las Vegas a annoncé la réouverture d’une enquête pour clarifier le dossier. Et même si la superstar reste pour le moment présumée innocente, son image en a pris un sacré coup et l’une des premières conséquence de cette affaire pourrait lui coûter définitivement le ballon d’or.

Une déferlante médiatique sans précédent 

Ce genre d’affaire est très courant aux Etats-Unis. Les médias en font leurs choux gras et évidemment quand on s’appelle Cristiano Ronaldo ça fait encore plus vendeur. C’est le journal allemand Der Spiegl qui a d’abord lancé ce qu’on pourrait désormais appelé l’affaire Ronaldo mais très vite les médias du monde entier se sont emparés du dossier. Les Unes se multiplient et parfois même sans respecter la présomption d’innocence. Au Portugal, en Espagne, en Italie, en France et surtout aux Etats-Unis on ne parle que de ça. En attendant qu’il y’ait plus d’éclaircissements, CR7 lui continue de briller avec son nouveau club.

Cristiano Ronaldo remplissait tous les critères pour s’imposer comme le favori N°1 à sa propre succession au ballon d’or : la saison aboutie, le palmarès, l’exemplarité et la carrière entre autres mais depuis son départ du Real, tous ces critères semblent lui jouer de mauvais tours. On a réussi à reléguer sa saison au second plan laissant désormais à la coupe du monde seule le soin d’être juge de paix. On en oublie même qui est réellement Ronaldo et ce qu’il a apporté au football pendant tant d’années et comme si cela ne suffisait pas son image se retrouve au centre des débats prête à être écornée. A croire que tout semble se liguer contre lui. Il n’a pas eu le prix du meilleur joueur UEFA, il n’a pas eu le prix Puskàs qu’il méritait amplement et il n’aura probablement pas le ballon d’or.

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui