Duel de légendes, les chiffres ont tranché entre Ronaldo et Eto’o

Nouveau numéro de votre rubrique «Battle» ! Ce lundi, nous allons nous intéresser à deux joueurs emblématiques du ballon rond. Les deux joueurs, déjà à la retraite, ont inspiré plusieurs millions de personnes avec leur classe et leur talent. Ils ont écrit leur légende à travers les clubs pour lesquels ils ont joué et également au sein de leur sélection respective. Ils s’agit de l’ancien international camerounais, Samuel Eto’o et de l’ancien de la Selecao, Ronaldo Nazario. Que Disent les chiffres à propos de ces deux attaquants qui ont émerveillé génération après génération.

   

En Club, Samuel Eto’o a plus marqué que Ronaldo mais …

Né à Bento Ribeiro au Brésil, Ronalo Luis Nazario de Lima souvent appelé Ronaldo a commencé son parcours junior à Sao Cristovao avant de rejoindre en 1993, l’équipe de Cruzeiro, club dans lequel il a marqué 44 buts en 47 matchs disputés. En 1997, Ronaldo rejoint l’Europe avec le PSV Eindhoven, avant de signer au FC Barcelone un an plus tard. L’attaquant brésilien va passer juste une année dans le club Blaugrana avant de rejoindre d’abord l’Inter Milan en 97, le Real Madrid en 2002 et le Milan AC en 2008. Il revient ensuite au bercail en signant au Corinthians en 2008. Il aura disputé 69 matchs pour 35 buts marqués et tout ceci en trois années avant de raccrocher ses crampons.

En club l’attaquant brésilien aura inscrit 298 buts en 461 rencontres disputées avec seulement 15 passes décisives

Né Nkon à Douala, Samuel Eto’o fait partie des meilleurs attaquants africains de l’histoire. L’attaquant camerounais a commencé sa carrière pro au Real Madrid, avant d’enchaîner quelques prêts. C’est à Majorque qu’il va réellement briller avant d’être transféré au Barça en 2004. C’est sous le maillot blaugrana qu’il va exploser avec au total 130 buts en 199 matchs disputés. En 2009, son différend avec Pep Guardiola le fait de rejoindre l’Inter Milan sous José Mourinho. Après 2 années en Italie, il rejoint la Russie du côté de l’Anji Makhatchkala et ensuite Chelsea et Everton du côté de la Premier League. Il évoluera aussi en Turquie pendant trois années avant de boucler sa riche carrière au Qatar.

En club, le camerounais aura inscrit 370 buts en 762 matchs pour 53 passes décisives.

En sélection, Ronaldo écrase Samuel Eto’o…

En sélection, Ronaldo aura laissé ses marques au fil des années. Il participe à quatre éditions de coupe du monde pour deux succès. Il remportera aussi deux Copa America en trois participations en 1997 et en 1998. Il aura marqué au total 62 buts en 99 matchs avec la sélection brésilienne et 4 passes décisives.

Samuel Eto’o aura également brillé avec les Lions Indomptables avec au total 118 matchs disputés pour 56 buts et 3 passes décisives. Le lion n’a pas brillé en Coupe du monde contrairement à Ronaldo mais en Afrique, il a tout gagné dont deux Coupes d’Afrique des Nations.

Eto’o a gagné plus de titres en carrière que Ronaldo..

Concernant les records et distinctions personnelles des deux joueurs, le camerounais surclasse largement l’attaquant brésilien. Si le double ballons d’Or n’a jamais remporté une ligue des champions durant sa glorieuse carrière, Eto’o quant à lui, a soulevé 4 fois la Coupe aux grandes  oreilles.

 

Palmarès et distinctions personnelles de Ronaldo :

2 Coupes du monde, 2 Copa America, 1 Coupe des Confédérations, 2 Coupe du Bresil, 1 Coupe des Pays-Bas, 1 Coupe d’Espagne, 2 Supercoupe d’Espagne, 1 Coupe des vainqueurs de clubs, 1 Coupe UEFA, 1 Coupe Intercontinentale, 1 Championnat d’Espagne.

3 fois meilleur footballeur de l’année FIFA, 1 fois meilleur footballeur de l’année UEFA, 1 Ballon d’or FIFA de la Coupe du monde, 1 Soulier d’Or FIFA de la Coupe du monde, 2 Ballons d’or, 3 World Soccer Awards, 1 fois prix Don Balon, 1 Trophée Bravo.

Palmarès, record et distinctions personnelles de Samuel Eto’o :

2 Coupes d’Espagne, 4 ligues des Champions, 3 fois champions d’Espagne, 2 Supercoupe d’Espagne, 1 Coupe du monde des clubs, 1 Champion d’Itlaie, 2 Coupes d’Italie, 1 Supercoupe d’Italie, 2 CAN, 1 JO..

 

Espoir africain de l’année : 2000
Joueur africain de l’année (4) : 2003, 2004, 2005 et 201019
Lion d’or africain : 2004, 2009, 2010
3e meilleur footballeur de l’année FIFA : 2005, derrière Ronaldinho et Frank Lampard
Membre du FIFPro World XI : 2005 et 2006
Membre de l’Équipe de l’année UEFA : 2005 et 2006
Meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations : 2006 avec 5 buts et 2008 avec 5 buts
2e meilleur buteur : 2000 avec 4 buts derrière Shaun Bartlett
Meilleur buteur du Championnat d’Espagne : 2006 avec 26 buts
2e meilleur buteur (derrière Diego Forlán) : 2005 avec 24 buts et 2009 avec 30 buts
Membre de l’équipe type de la Coupe d’Afrique des nations : 2006
Homme du match de la finale de la Ligue des champions : 2006
Meilleur numéro 9 de l’histoire du FC Barcelone
Meilleur joueur de la Coupe du monde des clubs de la FIFA : 2010
Meilleur buteur de l’année IFFHS : 2010
Meilleur buteur de la Coupe d’Italie : 2011 avec 5 buts
Meilleur joueur du championnat de Russie : 2013
Golden Foot 2015

Meilleur buteur de l’histoire du Cameroun avec 56 buts
Meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des nations avec 18 buts (record précédemment détenu par l’Ivoirien Laurent Pokou avec 14 buts)
Meilleur buteur de l’histoire du RCD Majorque avec 70 buts
9e meilleur buteur de l’histoire de FC Barcelone (à égalité avec Rivaldo) avec 130 buts derrière Lionel Messi, César Rodríguez, Luis Suárez et László Kubala
15e meilleur buteur du championnat d’Espagne avec 161 buts.
Meilleur buteur de l’histoire d’Antalyaspor

 

Ronaldo a plus marqué que Samuel Eto’o à l’Inter Milan…

​En tout et pour tout, « El phenomeno » a inscrit un total de 366 buts pour 531 matchs en club. Des chiffres tout simplement monstrueux pour celui qui est considéré comme le meilleur attaquant de l’histoire. Quand est-il de son passage à l’Inter ?! De 1997 à 2002, le brésilien a fait les beaux jours des Bleu et Noir. Pour sa première saison en Italie, il inscrit un total de 24 buts en championnat terminant deuxième meilleur buteur et bat le record de buts pour une première. Les supporters se souviennent d’ailleurs de son triplé retentissant en finale de Coupe d’Italie qui lui a valu justement le surnom « El phenomeno ». Mais gêné par des blessures à répétition, il va quand même réussir à marquer un total de 59 buts en 99 matchs en tout avec les milanais.

Après avoir tout gagné avec l’ogre Barcelonais dont un sextuplé inédit, le camerounais Samuel Eto’o s’est offert une escapade très réussie en Italie. Titulaire indiscutable dans un dispositif qui marche sur l’Europe, l’attaquant camerounais a réussi la prouesse de claquer un total de 53 buts en 102 matchs officiels avec les Interistes.

Le brésilien fait mieux mais la différence est quand même très minime.

Samuel Eto’o plus titré avec l’Inter Milan

 ​

L’année 2010 est celle de la consécration pour le camerounais avec un triplé (Championnat – Coupe et LDC) qui est resté dans les mémoires et une Super coupe d’Italie. Samuel Eto’o a gagné tous les trophées possibles avec les interistes en une saison. Le brésilien de son côté n’a gagné qu’une Europa League en 1998 et surtout un ballon d’Or la faute à des pépins physiques à répétition.

Alors le constat est très clair, au niveau du bilan les supporters italiens se rappelleront un peu plus du camerounais  qui a écrit une page historique en aidant le club à réaliser un triplé (Serie A, Cup, Ligue des Champions) par sa générosité à rendre un collectif meilleur plutôt que se démarquer avec ses statistiques individuelles. Ce n’est pas pour rien que José Mourinho ou encore Sneijder qui continuent d’affirmer avoir gagné la ligue des Champions en 2010 grâce à Samuel Eto’o qui a un moment a accepté même jouer latéral pour le bien du club. Mais en face, la légende brésilienne est comme un « chouchou » des supporters qui le portent toujours dans son cœur.

Par contre, Eto’o a fait mieux que le Brésilien au FC Barcelone

 

Pour mieux cerner, nous devons remonter en 2004, l’année où Eto’o a signé pour le Barça. Les Blaugranas avaient terminé deuxième en Liga la saison précédente. Même la magie de Ronaldinho ne suffisait pas à les empêcher de connaître une cinquième saison consécutive sans titre de champion. Les Catalans devenaient en quelque sorte une équipe ordinaire, ne répondant pas aux attentes suscitées par un club historique pour le football espagnol.

Bien que leur numéro 10 brésilien soit souvent crédité d’avoir renversé la situation, Ronaldinho ne pouvait pas le faire seul. Un élément clé manquait toujours devant. Cette pièce a été retrouvée une saison après l’arrivée de Roni, en Méditerranée sur l’île de Majorque.

Samuel Eto’o débarque et le Barça retrouve ses sensations. L’attaquant a été la figure clé des exploits remarquables du club. La conférence de presse d’Eto’o a donné le ton : «Je courrais comme un homme noir pour vivre comme un homme blanc. Je ne retournerai pas à Madrid même pas pour 1000 millions ». C’était un joueur en mission, quelqu’un déterminé à prouver que ses sceptiques avaient tort. Il voulait à tout prix  atteindre le sommet absolu, même s’il devait traîner avec lui un club encore en déroute.

Lors de sa première saison au Camp Nou, Eto’o a marqué 25 buts en championnat, terminant meilleur buteur de la Liga (C’est la première fois qu’un joueur de Barcelone avait dépassé ce tableau depuis Ronaldo en 1997, Ndlr) . Il permet aux Blaugrana de remporter leur premier titre de champion depuis 1999. Dans un moment emblématique, lors des célébrations dans un Camp Nou bondé, Eto’o a pris le temps de se souvenir des sceptiques, conduisant les supporters dans un chant d’anti Real Madrid. «Madrid, salauds, saluez les champions!»

Après des années de souffrance, Eto’o a rendu fier le Barça.  La saison suivante, Eto’o a de nouveau dominé les classements, assurant un autre titre. Mais c’est sa contribution du 17 mai 2006 qui a été la plus importante de toutes. Avec le Barça à seulement 15 minutes d’une défaite en finale de la Ligue des champions contre Arsenal, Eto’o s’est précipité dans la surface depuis l’aile. Il s’accroche à la passe d’Henrik Larsson pour délivrer le club. Barcelone a remporté la Coupe d’Europe (La ligue des Champions, Ndlr) pour la première fois depuis 1992 et seulement la deuxième fois de son histoire.

Tout cela aurait suffi à assurer la place d’Eto’o dans la liste des grands joueurs de tous les temps du Barça, mais les évènements qui ont suivi l’ont vraiment mis de côté. Eto’o a remporté deux Coupes d’Europe avec Barcelone et une troisième à l’Inter.

Deux très grands noms du football mondial, deux modèles à leur poste. Attaquant de pointe, Samuel Eto’o et Ronaldo ont tous deux joué pour le FC Barcelone et ont empilé les buts. Difficile de savoir qui d’entre eux deux a plus marqué de son empreinte le mythique club blaugrana mais les multiples trophées remportés par le Camerounais doublement pichichi avec le club, militent pour lui.

Au finish, Ronaldo a fait mieux que Samuel Eto’o malgré ses blessures..

Samuel Eto’o a toujours déclaré que Ronaldo Nazario est plus fort que lui et le verdict du Battle ne peut être autrement.  Au regard de tout ce qui précède, on peut conclure aisément que Samuel Eto’o a plus marqué que Ronaldo en club et en carrière mais avec plus de match. Le brésilien devance le camerounais sous les couleurs nationales. Même si Eto’o (19 trophées) écrase aussi Ronaldo (15 trophées) au Palmarès, le Brésilien remporte le Battle.

Pendant que Eto’o a gagné 4 ligues des Champions, Ronaldo n’en a jamais gagné. Le brésilien à par contre de son côté remporté deux ballons d’or à zéro pour le camerounais. Ronaldo a également 2 Coupes du monde, Eto’o ne l’a jamais gagné. Aussi, il est important de préciser que Ronaldo a un très meilleur ratio but en carrière que Eto’o malgré ses pépins physiques à répétition.

Au final, Ronaldo a fait mieux que Samuel Eto’o. Il est ainsi donc le grand gagnant du cinquième numéro de notre battle.

2 thoughts on “Duel de légendes, les chiffres ont tranché entre Ronaldo et Eto’o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *