Connect with us

Foot Africain

Cameroun : Mécontent, Moukandio claque la porte à la sélection et démolit Seedorf !

Published

on

C’est un véritable coup de tonnerre qui s’abat sur le football camerounais. Benjamin Moukandio vient d’annoncer via un communiqué sa retraite internationale à seulement 29 ans. La nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Le capitaine de l’équipe championne d’Afrique 2017 n’aurait pas du tout apprécié sa mise à l’écart dans la première liste de Calarence Seedorf, actuel coach des lions indomptables. 

La pilule aurait pu passer si Seedorf avait pris la peine de le contacter mais pour Moukandio prendre une telle décision sans l’avertir est un manque de respect pour sa personne. Même s’il joue actuellement en Chine, c’est un véritable cadre de la sélection et estime que son statut de capitaine a été un petit peu bafoué. Moukandio trouve la décision du néerlandais de se passer de ses services « injuste » et « inélégante » : « J’ai pris connaissance de ma non sélection dans la première liste de joueurs appelés pour la campagne préparatoire des Lions Indomptables à la CAN 2019 et des déclarations du sélectionneur national, Mr Clarence Seedorf. Je trouve cependant cette démarche inélégante et injuste à mon égard. Inélégante parce que je n’ai même pas eu droit à un coup de fil, en ma qualité de capitaine ayant conduit les Lions au cinquième sacre du Cameroun, en 2017, et ce en dépit des contingences ayant à plusieurs reprises voulu dans l’ombre influencé le maintien de la cohésion du groupe. Injuste en raison de l’argument avancé selon lequel des joueurs « des championnats exotiques » ne méritent pas d’être appelés pour déficit de compétitivité. »

Une injustice flagrante à ses yeux qui le pousse d’ailleurs à prendre une décision plutôt radicale. « A ce sujet, et en toute modestie, mon niveau réel actuel, ainsi que celui d’autres coéquipiers, auraient dû d’abord être évalués sur le terrain avant toute prise de décision de mise à l’écart. En toute objectivité. Car la sélection doit demeurer ouverte à tous les talents du Cameroun. En mon âme et conscience j’ai décidé de me retirer de l’équipe nationale du Cameroun. »

Le désormais ex international camerounais réitère tout de même toute sa reconnaissance aux supporters qui l’ont toujours soutenu et se dit honoré et très fier d’avoir porté les couleurs de l’équipe nationale à qui il souhaite un parcours victorieux lors de la prochaine coupe d’Afrique des Nations : « Je reste fier des années passées au sein des Lions indomptables et remercie tous mes coéquipiers, et ceux qui m’ont soutenu et fait confiance. Je me retire convaincu, en toute humilité, d’avoir accompli ma mission et d’avoir été à la hauteur des attentes de la patrie. Je souhaite bonne chance à mes valeureux camarades et coéquipiers appelés à défendre les Lions pour la prochaine CAN, que je souhaite ardemment être à nouveau remportée pour l’honneur du Cameroun. »

Calarence Seedorf a peut-être ses raisons mais il aurait quand même pu en informé l’intéressé, au moins en sa qualité de capitaine. C’est la moindre des choses. Quoiqu’il en soit, la décision de Moukandio est un peu précipitée. Il est encore jeune et a beaucoup de choses à apporter aux lions indomptables. Espérons qu’il revienne à de meilleurs sentiments et fasse la paix avec son coach car le Cameroun a besoin d’un de ses cadres les plus valeureux pour faire une bonne compétition à la maison.

 

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui