Connect with us

Foot Africain

Can 2019 : Après le Madagascar, le Sénégal décroche sa qualification !

Published

on

Le succès est court, il a mis longtemps à se dessiner mais l’essentiel est fait. Le Sénégal s’impose sur le fil et sur la plus petite des marges face au Soudan. Une victoire précieuse qui permet donc aux lions de la Teranga de reprendre les commandes du groupe A et de décrocher au passage la 15e qualification de leur histoire en coupe d’Afrique des Nations. 

Les choses n’étaient pourtant pas du tout évidentes pour Aliou Cissé. Le sélectionneur qui avait déjà dû composer avec les forfaits de plusieurs cadres dont Koulibaly, Sané et Gassama s’est retrouvé face à deux nouvelles blessures d’envergure, celles de Sadio Mané et Idrissa Gana Gueye. On se dit alors que le jeu allait reposer essentiellement sur Keita Baldé et Mbaye Niang mais surprise, Cissé avait aussi décider de se passer de ses deux attaquants phares au coup d’envoi. On assiste donc à une composition inédite avec Ismaila Sarr et Amath Diedhiou sur les ailes. Comme à l’aller, les soudanais ont mis de l’intensité d’entrée et gêné considérablement les relances. La première période s’est logiquement soldé par un score nul et vierge.

Du sang neuf pour sauver la partie 

Les changements optés par Aliou Cissé à la seconde période ont fait beaucoup de bien aux lions qui se sont montrés plus entreprenants au retour des vestiaires. Très peu en vue, Ismaila Sarr se remettait dans le sens de la marche et multipliait les accélérations. La délivrance pouvait venir à tout moment et on pouvait tout de suite sentir qu’elle allait passer par les coup de pied arrêtés. Le sénégal dominait mais péchait encore et toujours dans le dernier geste. C’est finalement Sidy, entré en jeu qui allait faire sauter le verrou soudanais d’une tête surpuissante à quelques minutes avant la fin du temps réglementaire. Le milieu de Lorient s’offre donc son premier but pour sa deuxième sélection en équipe nationale.

Une deuxième qualification de rang pour coach Cissé

Quart de finaliste de la dernière édition de la coupe d’Afrique, Aliou va de nouveau guider la sélection du Sénégal. Les lions vont une nouvelle fois tenter d’inscrire enfin leur nom dans le palmarès continental. La mission est de taille et elle a un goût assez particulier pour le jeune technicien. La coupe d’Afrique des Nations, édition 2019 va se dérouler au Cameroun, un pays qui a tant de compte à rendre à Cissé. Les lions indomptables ont battu son Sénégal en finale en 2002 alors qu’il était le capitaine. Rebelote en 2017, il va encore se casser les dents face au Cameroun, cette fois-ci en tant qu’entraîneur. Aliou Cissé devra donc se mettre au travail déjà à présent s’il veut espérer prendre une belle revanche sur l’histoire.

Ghaly Wane

Le football est universel. En Europe comme en Afrique et partout ailleurs dans le monde entier, c'est plus qu'un sport, c'est une religion qui est pleinement vécue et pratiquée par de nombreux jeunes amateurs. Que ce soit sur les rectangles verts des stades européens ou sur les terrains sinueux des campagnes africaines, au bout du compte, il n’y a que le décor qui change mais le spectacle et les émotions que procure le football restent les mêmes. De là même manière où on peut s'émerveiller devant un extérieur du pied de Modric, une tête en lévitation de Ronaldo où une frappe fouettée caressée de Messi, un tiki taka dans une banlieue dakaroise au Sénégal peut également trouver grâce à nos yeux. Et c'est là toute la beauté de ce sport, le meilleur incontestablement. 

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui