Connect with us

Foot Africain

Can 2019 : Les Tops de la 2è journée !

Published

on

La deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2019 a été riche en termes de buts avec notamment des prestations offensives abouties. L’occasion pour nous de revoir les stars du continent qui se sont le plus illustrés lors de ce weekend de football.

Mouhamed Salah :
Dernièrement en froid avec sa fédération en raison de désaccords sur le sponsoring, l’égyptien semble avoir fait table rase de cet épisode. En effet il a été le grand protagoniste de la victoire des pharaons face au Niger, impliqué notamment dans quatre des six réalisations de son équipe (doublé et deux passes décisives). Cependant il a fait preuve d’une inhabituelle inefficacité sur penalty en échouant à deux reprises dans l’exercice même si cela reste anecdotique bien évidemment. Un doublé qui lui permet de devenir le troisième meilleur buteur de l’histoire des pharaons avec 39 unités.

Pierre-Emerick Aubameyang !
Sur la lancée de son efficacité retrouvée à Arsenal, Aubameyang a enfilé son costume de sauveur. Pour son premier match au pays depuis la CAN 2017, il a inscrit le but égalisateur face au Burundi pour éviter à sa formation une défaite surprise. Très précieux dans le jeu, il a fait beaucoup de bien sur le front de l’attaque des jaune et bleu.

Diao Baldé Keita :
Peu en vue du côté de l’Inter où il ne gratte que quelques bouts de match depuis le début de la saison, Keita a ouvert son compteur (TCC) face aux Malgaches. Sur une magnifique action en solo et profitant des appels de ses coéquipiers il a fusillé le gardien adverse d’un tir surpuissant à l’entrée de la surface. Un but qui vient récompenser le bon match du sénégalais très percutant sur son côté et qui peut définitivement lancer sa saison. En somme une performance très aboutie de l’ancien de la Masia.

Hakim Ziyech :
Auteur d’un début de saison tonitruant avec l’Ajax Amsterdam, Ziyech a mis son équipe dans les bons rails en ouvrant le score dès la 3e minute de jeu d’une frappe croisée en toute splendeur. Déconcertant de facilité technique, il a rendu la tâche moins ardue pour les Lions de l’Atlas. Il permet notamment à la formation de Hervé Renard de récolter ses premiers points dans la course à la qualification.

Max Alain Gradel :
Bousculés d’entrée par des Amavubis qui se sont procurés les plus franches occasions de la rencontre, les éléphants se sortent du guêpier rwandais grâce à un très bon Gradel. Très percutant et incisif, l’attaquant toulousain a mis son équipe à l’abri d’une reprise de volée sous la barre. Un but qui vient au bon moment tant les éléphants étaient en difficulté dans le jeu.

Naby Keïta :
Le guinéen n’a pas inscrit de but mais s’est illustré dans ce qu’il sait faire de mieux. Tout en maîtrise avec ses conductions, son positionnement entre les lignes, il a été précieux dans l’animation offensive de son équipe. Il est également à l’origine du but libérateur et a trouvé le poteau en seconde période. Un Naby Keita taille patron qui place le Syli sur le fauteuil de leader du groupe H.

Birane BASSOUM
​​​

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui