Le Cameroun avantagé ? Aristide Bancé fustige l’arbitrage après la défaite du Burkina

Advertisements

Au terme d’un match renversant, le Cameroun s’est imposé en ouverture de la Coupe d’Afrique des Nations contre le Burkina Faso (2-1). Rapidement menés au score au stade d’Olembe, les Lions Indomptables sont parvenus à renverser la vapeur. À deux reprises sur des penaltys transformés par le capitaine de la sélection camerounaise, Vincent Aboubakar.

Advertisements

Dans le camp des Étalons, on charge l’arbitrage. À l’image d’Aristide Bancé, team manager de la sélection burkinabé.

« Le président est au terrain et c’est normal que l’arbitre puisse avantager l’équipe. Je ne vais pas le critiquer mais je pense qu’il a commis deux erreurs. Les deux penaltys sont discutables », a lâché l’ancien attaquant, dans des propos recueillis en zone mixte par notre envoyé spécial, au stade Olembe.

Des propos qui rejoignent ceux du Burkinabé, Adama Guira qui, lui, parle clairement d’« arbitrage maison. »

Sur une autre notre, l’ancien buteur des Étalons a volé au secours de Bertrand Traoré, coupable du premier penalty concédé par les siens. « On doit le comprendre. Il a fait ce qu’il peut. Il s’est donné. Il est revenu d’une longue période de blessures. Il a manqué beaucoup de rythmes en club. Comme il est le capitaine nous avons voulu lui donner de la confiance. Il a délivré une passe décisive sur le premier but. Il a fait quelques tirs cadrés. Je pense que c’est bon pour lui ce soir « 

Propos recueillis par John Attisso pour Afrique Sports.

Advertisements

One thought on “Le Cameroun avantagé ? Aristide Bancé fustige l’arbitrage après la défaite du Burkina

Laisser un commentaire