Connect with us

Mercato

Cheick Diabaté dresse le bilan de son aventure fantastique à Benevento et évoque son mercato

Published

on

Au sortir de six mois de folie en Italie, du côté de Benevento, Cheick Diabaté est revenu sur son expérience en Serie A pour Foot Mercato. Le buteur malien, qui a affolé les statistiques de l’autre côté des Alpes, a également évoqué son avenir. Entretien.

Huit buts en onze matches. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le passage de Cheick Diabaté (30 ans) en Serie A, la saison passée, à Benevento, a été une sacrée réussite. Pour Foot Mercato, le géant malien est revenu sur cette expérience des plus riches. « C’était plutôt pas mal ! », nous a-t-il d’abord confié, plein d’humilité, avant de poursuivre. « La Serie A, c’est un championnat difficile. L’Italie, c’est très tactique, les défenses sont très bien organisées, c’est difficile de se créer des occasions, mais je me suis bien adapté. Avant d’arriver, j’avais vu quelques matches, je m’étais renseigné, je savais qu’il fallait rester concentré pendant toute la durée d’un match. Tout s’est bien passé pour moi. Là-bas, je me suis senti encore plus fort. Parfois, je ne frappais qu’une fois ou deux par match et je marquais. En un mot, ça s’est bien passé même si le championnat est difficile », a-t-il expliqué.

Une aventure italienne marquée notamment par un doublé contre la Juventus de Gianluigi Buffon, Giorgio Chiellini et Andrea Barzagli (2-4, 31e journée, 7 avril). Un moment fort. « Marquer contre la Juve, surtout un doublé, c’est très très fort. C’est énorme. Défensivement, la Juve, c’est tellement bien organisé tactiquement, c’est très impressionnant. Alors, réussir à marquer, c’est énorme », nous a-t-il raconté, se rappelant avec émotions de la chaleur venue des tribunes ce jour-là. « C’était impressionnant. On avait perdu, mais on avait l’impression d’avoir gagné, tellement les supporters étaient heureux et fiers de nous, de ce que nous avions montré sur le terrain. C’était incroyable », s’est-il remémoré avant d’insister.

« Là-bas, je me suis senti encore plus fort »

« Franchement, j’ai rarement vécu de tels moments sur un terrain. C’était incroyable dans le sens où les supporters m’avaient vraiment impressionné. C’était extraordinaire. J’ai envie de revivre des moments comme ça. J’ai hâte de regoûter à de telles émotions », a-t-il avoué. Chouchou des supporters de Benevento, après avoir conquis ceux du FC Metz la saison précédente (8 buts en 14 matches de L1 en 2016/17 pour arracher le maintien), le buteur apprécie cette relation avec les fans. « J’ai ressenti leur respect. J’ai senti que les supporters m’aimaient. Ça m’a touché. C’était franchement incroyable. Quand j’ai senti cet amour, ça m’a donné encore plus de force pour donner encore plus sur le terrain », a-t-il indiqué avant de poursuivre.

« Lorsque je sens que je suis aimé, je deviens automatiquement plus fort, parce que j’essaie de dire merci aux supporters sur le terrain pour leur amour », a-t-il martelé. Aujourd’hui de retour de prêt à Osmanlispor, relégué en Ligue 2 turque, l’ancien Bordelais, représenté par Alexandre Losenicky et Pierre-Jean Mairesse, se prépare. « Tout va bien, je suis en forme, tant que la santé est là, on peut dire que tout va bien. Je suis en préparation pour l’instant, tout se passe bien, pas de problème », a-t-il lancé, attendant d’en savoir plus sur son avenir. « Pour l’heure, le club et nous, mes managers et moi, nous sommes à l’écoute des propositions », a-t-il conclu. Avis aux amateurs.

FOOTMERCATO

Journaliste reporter Sportif béninois, spécialisé dans le sport africain, j’ai un gros faible pour Samuel Eto’o, Didier Drogba, Jay Jay Okocha et Caster Semenya.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui