Connect with us

Chroniques

Chronique : Aubameyang a « tué » la Fédération gabonaise de football

Published

on

La Fédération gabonaise de football (Fégafoot) a annoncé la nomination du père de l’attaquant des Panthères Pierre-Emerick Aubameyang, et Daniel Cousin sélectionneur de l’équipe nationale du pays après limogeage de l’Espagnol, José Antonio Camacho pour mauvais résultat.  Surprise, le buteur d’Arsenal réagit 48h après la nomination de son père, Pierre-François Aubame Eyang.

Sur son compte Instagram, Aubameyang pour l’une des rares fois, s’en est pris à la Fédération gabonaise de Football pour ses tout sauf professionnelles concernant le dossier de son père “Vous vous demandiez pourquoi j’ai des problèmes avec vous ? Pourquoi je ne voulais plus venir en sélection? Ceci en est la démonstration encore une fois. Vous annoncez au monde entier, concernant mon père soit disant coach de l’équipe nationale alors que vous n’avez même pas eu son accord ! Le président de la fédération a appelé mon papa et ne s’est même pas soucié de son état de santé, lui qui est malade en ce moment…Pour se précipiter et donner une conférence de presse alors que mon père lui as indiqué qu’il donnerait sa réponse le lendemain : négative (soit dit en passant). Sans même lui laisser le choix ni même négocier par exemple pour son staff ou autres… Bref le jour où la fédération ne fera plus preuve d’amateurisme, l’équipe nationale pourra alors peut être avancer et retrouver des résultats cohérents.”  

Il faut en effet comprendre que la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) a une manière exécrable de gérer les affaires de l’encadrement technique des Panthères du Gabon. Alors, sélectionneur le mieux payé de l’Afrique, Jorge Paulo Costa Almeida a été limogé à la veille de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations 2017) que le pays allait organiser.  Le technicien Portugais, avait crié à l’injustice : “J’ai demandé à la Fédération si je devrais assister au tirage au sort de la Can. Ils m’ont dit que la fédération et la DTN y seront. J’ai alors décidé de rester en Europe pour suivre certains joueurs. Et c’est tout ! Tout le monde disait pourquoi Jorge Costa était absent et cétait la seule raison de mon limogeage. Pour moi, les entraîneurs n’assistent pas au tirage au sort. Cela ne s’observe pas en Ligue des Champions ou en Europa league. Mais pour eux, c’était inadmissible et un manque de respect”.  Plus récent, la même Fédération a limogé son successeur, José Antonio Camacho alors que ce dernier n’était qu’à  seulement deux mois de la fin de son contrat avec le Gabon. S’en est suivi automatiquement de la “fausse” nomination de Pierre-François Aubame Eyang qui selon son fils, n’avait même pas conclu un accord avec l’instance.

Une stratégie de gestion assez dérisoire voir risible qui plombe la plus part de nos fédérations en Afrique. L’on comprend donc aisément les absences répétées de Pierre-Emerick Aubameyang en Sélection qui n’a jamais cessé de dénoncer l’amateurisme  ambiant au sein de la Fédération Gabonaise de football. Si les révélations terrifiantes de Pierre-Emerick Aubameyang sont fondées, la Fégafoot devra assumer les conséquences de son acte. Elle a communiqué avoir constitué, autour des Panthères du Gabon, un collège d’entraîneurs ayant une très bonne connaissance du football gabonais et de son environnement alors que l’intéressé à en croire son fils, n’a jamais donné un accord et se trouve même souffrant. Normalement, il y a un processus à suivre avant nomination d’un sélectionneur où le choix devrait être approuvé par le ministre des Sports, représentant de l’État. La Fégafoot se retrouve ainsi dans un scandale que le Chroniqueur a envie de qualifier de “fâcheux” où le Président devra s’expliquer.       

Les prochains jours s’annoncent donc pénibles pour le sport roi dans le pays d’Omar Bongo. La Fégafoot devra forcément se prononcer après les accusations du buteurs des Guenners au sujet de la nomination de son père et il va falloir des arguments solides pour convaincre l’opinion publique.

Pour rappel, l’attaquant d’Arsenal snobe la sélection gabonaise depuis 2017. Aubameyang compte pas moins de six refus d’honorer ses convocations nationales. La première absence remonte au mois de juin 2017 et la dernière concerne le match contre les Emirats arabes unis en mars 2018.Dans cet intervalle, l’ancien Stéphanois n’est apparue qu’une seule fois contre le Maroc en octobre 2018. Le pays cherchait alors à se qualifier pour la Coupe du monde Russie 2018. Depuis cette date, Aubameyang reste sur trois absences successives en sélection avant d’honnorer le dernier rendez-vous en Septembre 2018. Une série noire qui pourrait se poursuivre avec ce nouveau feuilleton.   

Carinos CHANHOUN

 

Journaliste reporter Sportif béninois, spécialisé dans le sport africain, j’ai un gros faible pour Samuel Eto’o, Didier Drogba, Jay Jay Okocha et Caster Semenya.

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui