CAN 2019 : Equipe type des absents !

Ils sont des cadors dans leur club respectif, mais l’été prochain, le gratin du football africain se réunira sans eux. La plus prestigieuse compétition continentale approche à grands pas. Même si ce sera l’occasion de découvrir la nouvelle formule qui a ouvert la voie à certains, il faut le regretter, la CAN se déroulera sans quelques artistes. Entre les équipes non qualifiées, les blessures et les choix des sélectionneurs, les déceptions sont nombreuses. D’autres paient le parcours désastreux de leur équipe (on pense notamment à Aubameyang). Voici l’équipe type des absents de la CAN et son armada offensive effrayante.

Gardien

Hervé Koffi (BFA): Il est incontestablement la grande révélation de la CAN 2017. Le burkinabé était au centre des attentions à cause de ses prestations très abouties. Ces performances n’auront pas suffi à qualifier sa formation. Le portier devra patienter avant de disputer une autre CAN.

Défenseurs

Adolphe Teikeu (CAM): Sa charnière centrale centrale avec Ngadeu s’était montré intraitable tout au long de l’édition précédente. Son périple saoudien a un peu condamné son parcours en sélection. Il sera parmi les grands absents du tournoi.

Kara M’bodj (SEN): Élu dans l’équipe type de la CAN 2017, le défenseur d’Anderlecht ne sera pas du voyage des lions au pays des pharaons. Pour cause, un imbroglio qui fait suite à l’élimination des lions au Mondial 2018. Cissé s’est montré intransigeant dans sa décision. Une grande perte pour le collectif sénégalais. Le plus triste, c’est que l’on ne reverra pas de sitôt en sélection.

Lire aussi
Les 20 plus grandes stars africaines qui ont joué en Serie A

Eric Bailly (CIV): Les inquiétudes des observateurs ont été confirmées. Blessé au ligament antérieur, le patron de la défense ivoirienne a déclaré forfait. Les éléphants vont devoir se passer de ses services. Une grande perte pour la Côte d’ivoire mais aussi pour la compétition.

Amartey (GHA): Le défenseur polyvalent des Black Star est quant à lui victime des choix de son entraîneur qui fait le pari du renouveau en défense. Élu également dans le onze de la compétition en 2017, il manquera à l’appel.

Charles Kaboré (BFA): Le burkinabé, à l’image de bon nombre de ses compatriotes, paient leur mauvais parcours pendant les éliminatoires. Avec cinq participations à la CAN et avec sa hargne de tous les jours, Charles nous manquera. De plus, le trentenaire ne reverra peut-être jamais la compétition.

Rachid Ghezzal (ALG): Même si son année n’est pas la meilleure de sa jeune carrière, Ghezzal est un joueur de talent capable de coup de génie par moments. La CAN était l’occasion rêvée pour retrouver de l’allant dommage que Belmadi ne compte pas sur ses services.

Ives Bissouma (MLI): Blessé à l’épaule, le jeune joueur de 22 ans ne disputera pas sa deuxième CAN. Il faut dire que le Mali perd un très bon atout offensif surtout qu’il se montre très décisif en sélection.

Lire aussi
« Je me souviens de la fois où vous aviez dit que nous ne vendrions jamais Ousmane... »

Bertrand Traoré (BFA): Comme Koffi ou encore Kaboré, l’attaquant lyonnais sera victime du mauvais parcours des siens lors des qualifications. Il avait survolé la précédente CAN au point de figurer parmi l’équipe type du tournoi, cette fois c’est à la maison qu’il suivra la compétition.

Aubameyang (GAB): Co-meilleur buteur de la Premier League et un des trois meilleurs joueurs africains à l’heure actuelle, le gabonais n’aura pas réussi à porter les siens. Le buteur de classe mondiale sera absent de la plus grande compétition continentale.

Gervinho (CIV) : Son retour était particulièrement attendu en sélection compte tenu de son excellente saison à Parme. Kamar n’est pas du même avis et fera sans un des leaders historiques de la sélection ivoirienne.

Hervé Koffi – Adolphe Teikeu – Kara M’bodji – E. Bailly – Amartey – Kaboré – Ghezzal – Bissouma – B.Traoré – Aubameyang – Gervinho

 

 

Voici les africains les plus nommés au Ballon d’Or ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *