Portrait de la CAN : Cinq choses à savoir sur Nicolas Pépé !

La 32e édition de la Coupe d’Afrique des nations démarre dans quelques jours. Deux ans après le sacre des lions indomptables au Gabon, la CAN est remise en jeu. Tous les fans attendent ce moment de fête qui rassemble tous les amoureux du sport roi en Afrique. Toutes les nations sont désormais dans le dernier virage en quête de repères et d’automatismes pour arriver dans les meilleures dispositions. A quelques jours du coup d’envoi, zoom sur ces joueurs qui risquent de vous en mettre plein la vue.

C’est assurément le joueur à surveiller chez les Éléphants de la Côte d’ivoire. Monumental lors de la saison écoulée, toute l’Europe du foot lui fait les yeux doux. Si on ne sait pas encore exactement où Pépé posera ses valises, il sera capital en Egypte. Voici cinq choses à connaître sur la pépite du football africain.

1. Il a débuté comme gardien de but…

Né à Mantes-La-Jolie, Nicolas Pépé commence le football en tant que gardien de but au FC Solitaires Paris Est, dans le 19ème arrondissement. « On avait besoin d’un gardien, et Nicolas se débrouillait bien, c’était même le meilleur dans les buts. Il avait une capacité à bondir très rapidement devant ses adversaires » se souvient un ancien coéquipier. Passé milieu gauche par la suite, il rejoint le FC Poitiers avant de taper dans l’oeil du SCO d’Angers. Intégré à la réserve et parfois au groupe professionnel, il joue en CFA2 et connaît sa première titularisation en Ligue 2 en novembre 2014, à 19 ans.

Lire aussi
"Mon avenir? Pour l'instant, je suis à Tottenham ..."

2. Il a été élu meilleur joueur de National…

Lorsque le SCO est promu en Ligue 1 en mai 2015, le club décide d’envoyer le jeune attaquant s’aguerrir en prêt à Orléans. Il y monte en puissance, gagne en régularité, et s’impose rapidement comme titulaire. Il réalise ainsi une saison pleine avec 9 buts en 33 matchs, participe à la montée en ligue 2 du club, et est élu joueur de l’année par les coachs du championnat. A l’issue de son prêt, fort de son succès, Pépé retrouve le SCO et découvre la ligue 1.

3. Il a été convoqué pour la première fois en novembre 2016 par Dussuyer…

Le jeune talent a d’abord évolué avec les moins de 23 ans de 2015 à 2016 avant d’être convoqué pour la première fois en 2016 pour disputer le match de qualification pour la Coupe du monde 2018 contre le Maroc. Il a fêté sa première sélection contre l’équipe de France. Resté sur le banc contre le Maroc, Nicolas Pépé est entré en jeu trois jours plus tard pour fêter sa première sélection.

Lire aussi
Arsenal : Nwankwo Kanu croit beaucoup en Pépé

4. Il est très proche de Serge Aurier…

Désormais coéquipiers en sélection, Serge Aurier et Nicolas Pépé sont de proches amis. Ce dernier n’hésite pas à qualifier le Parisien de « grand frère ». Il y a quelques années, avant le match entre le PSG et Angers au Parc des Princes, l’attaquant du SCO avait d’ailleurs révélé le contenu de la discussion entre les deux amis avant leur duel :  » On se taquine beaucoup, on a parlé de ce match-là et il m’a dit qu’il allait me titiller un peu les chevilles, on en a rigolé »

5. Il pourrait devenir le joueur africain le plus cher de l’histoire…

C’est un secret de polichinelle. Après sa saison majestueuse, Pépé quittera à coup sûr le bord lillois. Les prétendants ne manquent. Selon les dernières informations, Reds et bavarois seraient prêts à s’aligner sur l’offre mirobolante de 80 millions d’euros ce qui ferait du joueur ivoirien le joueur africain le plus cher de l’histoire du football.

BNB

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à notre chaine Youtube ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via
Copy link