Un seul africain présent, voici l’équipe type de la 1e journée de la Coupe du monde

Advertisements

Le match Brésil – Serbie a clôturé, hier, la première journée de cette Coupe du monde 2022. Nous avons donc vu évoluer toutes les 32 équipes, avec du bien et du moins bien. Aujourd’hui, AfriqueSports s’intéresse aux joueurs qui se sont très bien illustrer, avec le XI type de cette première journée, avec un seul joueur africain.

Advertisements

Gardien – Thibaut Courtois (Belgique)

Si la Belgique s’est imposé, c’est grandement grâce à l’actuel meilleur gardien au monde. Il a arrêté un penalty de Davies et a sauvé son équipe plusieurs fois.

Latéral droit – Angelo Preciado (Equateur)

C’est la machine à centrer de l’Equateur. Face au Qatar, il a été la belle surprise, tant offensivement que défensivement. c’est d’ailleurs lui qui offre le but du doublé à Valencia, sur une merveille de centre.

Axe droit – Toby Alderweireld (Belgique)

Si la Belgique a tenu derrière, outre Courtois, c’est grâce à Alderweireld. Le défenseur a annihilé les attaques canadiennes et a bien muselé Jonathan David.

Axe gauche – Jean-Charles Castelletto (Cameroun)

Le Cameroun a certes perdu, mais Jean-Charles Castelletto a fait un énorme match en défense. Il a été impérial derrière avec des interventions de classe mondiale.

Latéral gauche – Jordi Alba (Espagne)

Si Baldé lui a pris sa place au Barça, Alba a montré avec l’Espagne qu’il reste un top latéral gauche. Passeur sur le but d’Asensio, il a été d’une activité incessante sur le couloir gauche.

Milieu – Adrien Rabiot (France)

Lui aussi a subi les critiques, mais lui aussi s’est montré à son meilleur niveau. Alors que la France était mené 1-0, il a haussé son niveau de jeu avec un but et une passe décisive. Sans compter son abattage dans l’entrejeu. Un match XXL.

Milieu – Gavi (Espagne)

Il n’a « que » 18 ans, mais il a la carrure d’un grand, d’un très grand. Face au Costa Rica, il marqué un but et délivré une passe décisive, mais dans le jeu, il a été exceptionnel. Entre les lignes, conduite de balle, passe vers lavant ou combinaison dans les petits espaces, le Barcelonais a montré une panoplie digne d’un grand.

Milieu offensif – Antoine Griezmann (France)

Derrière Giroud, Antoine Griezmann a retrouvé un poste qu’il aime bien. Il apporte beaucoup défensivement, mais offensivement, c’est lui qui est la rampe de départ des attaques françaises face à l’Australie.

Attaquant droit – Bukayo Saka (Angleterre)

Auteur d’un doublé, il a confirmé avec les Three Lions ce qu’il nous a habitué avec Arsenal. Il a dérouté la défense iranienne et mérite amplement sa place sur ce onze.

Attaquant gauche – Richarlison (Brésil)

Il a délivré le Brésil avec un doublé, dont un deuxième but exceptionnel. Il a également été de toutes les batailles au front de l’attaque brésilienne et son doublé n’a fait que récompenser son énorme match.

Attaquant centre – Enner Valencia (Equateur)

Il est allé au charbon, il s’est blessé, il a dirigé ses troupes mais surtout, il a été décisif dans les 30 derniers mètres. Face au Qatar, il a marqué les deux buts de son équipes, marquant d’ailleurs le penalty qu’il a lui-même provoqué et aurait certainement pu faire mieux s’il n’avait pas été touché au genou en première période.

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire