« J’ai vomi au Bernabeu avant même que l’arbitre ne siffle le coup d’envoi »

Ce n’est pas peut-être pas l’ambiance d’Anfield ou encore du Signal Iduna Park de Dortmund, mais le stade Santiago Bernabeu sait aussi répondre lors des grands événements.

Invité du podcast « In Lockdown » , Philippe Sanderos a raconté une anecdote concernant sa visite au Santiago Bernabeu en 2006 lorsqu’il évoluait à Arsenal. Le Real Madrid s’était incliné sur sa pelouse (0-1) sur un but de Thierry Henry, mais ce n’est pas ce qu’il retient de cette confrontation particulière pour lui.

« J’étais réellement en train de réaliser mon rêve, mais j’étais intimidé par l’ambiance et le lieu. Mon père est espagnol, il est né très proche de Madrid et il a soutenu le Real Madrid toute sa vie. Petit, j’ai aussi grandi en suivant le Real, je me disais que c’était une équipe incroyable dans laquelle j’aimerais jouer un jour« , a-t-il expliqué.

« Jouer au Bernabeu contre le Real Madrid m’a permis de réaliser mon rêve d’enfance. Je voulais le faire et j’étais en train de le vivre. C’est l’un de mes meilleurs souvenirs sur un terrain de football même si j’étais tellement mal que j’ai fini par vomir sur le terrain avant même que l’arbitre ne siffle le coup d’envoi. », a conclu Sanderos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *