Connect with us

Foot Africain

Entre le Maroc et la France, Guendouzi a tranché !

Published

on

Auteur d’un début de saison canon avec les gunners d’Arsenal, encensé par Mesut Ozil en personne et très apprécié de son entraîneur, Mateo Guendouzi réussit un début de saison très remarqué à Londres. Pièce maîtresse du système du coach basque Unai Emery, le milieu de 19 ans impressionne outre-Manche au point d’être adulé par une bonne partie des fans du club de la capitale anglaise. Symbole de ce nouveau Arsenal version Emery, il brille de par sa qualité technique, sa qualité de passe mais également sa clairvoyance dans le jeu ce qui en fait un des plus doués de son âge. Même si lors des récentes sorties de son équipe, Torreira lui a été préféré à de nombreuses reprises, il n’en demeure pas moins important.

Du haut de son mètre 85, le jeune homme a honoré sa première sélection avec les Espoirs français face à la Croatie avec à la clé une excellente performance. Forcément du côté du Maroc, pays de son père, ça s’interroge pour connaître sa future sélection. Hervé Renard avait même posé quelques jalons allant dans ce sens. Et bien il va être déçu car le choix du milieu est tout autre.

La France ou rien…

En dépit des sollicitations à répétition d’Hervé Renard depuis l’an dernier, il s’est toujours heurté à un refus du joueur. Avant même son ascension fulgurante, l’ancien sélectionneur de la Zambie l’avait repéré du temps où il évoluait à Lorient, brandissant la carte de Coupe du Monde comme appât sans succès. Alors que le journal L’Equipe révélait que le technicien comptait retenter le coup, il va devoir se résigner car son choix est pour le moins ferme. Après le match amical face à l’Espagne U21, Matéo a été on ne plus clair au micro de Canal+.  « Depuis tout jeune, j’ai toujours joué avec les équipes de France. C’est un rêve de jouer avec l’équipe de France A. Et j’espère y arriver, c’est vraiment un rêve pour moi. Je vais tout faire pour un y arriver. »  Au moins le public marocain sait à quoi s’en tenir maintenant.

Un autre talent qui nous laisse entre les mains…

Après Ferland Mendy et Allasane Pléa, fraîchement convoqué en équipe première, Guendouzi entérine tout espoir de le voir évoluer avec son pays d’origine.  A moins qu’il ne vise le long terme -logique par rapport à son âge, on voit mal comment il pourrait se frayer un chemin dans cet effectif déjà assez pléthorique. De plus, les Pogba, Tolliso et autres sont encore « jeunes » donc seront certainement les prétendants dans ce secteur encore pour quelques années. Il devra passer par les Espoirs avec comme ligne de mire cet Euro en juin où il pourra s’affirmer et taper peut-être dans l’œil de Deschamps ce qui est peu probable vu son effectif actuel. Avec le Maroc, c’est un collectif ultra jeune avec des ambitions élevées dirigé également par un sélectionneur expérimenté, vu sous cet angle, on peine à comprendre un peu ce choix.

Quoi qu’il en soit, le continent africain perd encore un talent prédestiné à une carrière glorieuse selon les observateurs les plus avisés du football continental. Espérons juste pour lui qu’il ne soit pas trop tard quand il va se rendre à l’évidence car les sélections africaines ne sont pas une sorte de roues de secours ni de second plan.

Birane BASSOUM

 

"Certaines personnes pensent que le football est une question de vie ou de mort. Je trouve ça choquant. Je peux vous assurer que c'est bien plus important que ça." Un passionné qui déverse démesurément sur la toile son amour du foot africain, mon terrain de prédilection !

Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Les + lus aujourd'hui