Entre marquer et faire marquer, Camavinga dévoile une préférence

Advertisements

Après avoir brillé durant trois bonnes saisons en professionnel avec le Stade Rennais, Eduardo Camavinga rejoint l’été dernier le Real Madrid. Véloce, technique et précis au milieu de terrain, le français possède de stats familiques.Auteur de deux en 88 apparitions avec le club Breton, il n’a trouvé qu’à deux reprises le chemin des filets au Real Madrid, le premier, le jour de sa première apparition.

Advertisements

Dans une interview accordée à France Football relayé par L’Equipe, l’ancien rennais a dévoilé sa préférence entre marquer et faire marquer ses coéquipiers.

 

« Moi, je ne suis pas trop dans ces trucs-là. Entre marquer et faire marquer, je choisirai toujours la seconde option, enchaine Camavinga. Je ne dis pas ça pour faire genre. C’est aussi important que marquer. Les avant-dernières passes, c’est pareil. Mais qui en parle ? […] À Rennes, je n’avais pas d’énormes stats mais j’étais souvent l’avant-dernier maillon. Je décalais ou donnais dans le bon tempo. Mais ça, les gens ne le relèvent jamais. Tu peux avoir un impact sur le match sans être « décisif » de la manière dont on l’entend aujourd’hui. Tu peux l’être défensivement, par exemple. Mais ça se mesure un peu moins bien statistiquement, alors les fans y font moins attention. »

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire