« Il a été mon assistant pendant dix ans et c’est une catastrophe », Platini charge violemment Infantino

Advertisements

Dans une interview accordée à la revue de l’After, Michel Platini a sorti la sulfateuse. L’ancien président de l’UEFA, désormais en retrait après avoir connu des problèmes judiciaire, dresse un regard critique envers les institutions que sont la FIFA et l’UEFA, respectivement dirigées par Giani Infantino et Aleksander Čeferin.

Advertisements

 

« À la tête des institutions, tu as des gens qui ne pensent qu’à faire du business. Regarde ce que fait Infantino depuis qu’il est arrivé. Pourquoi la Coupe du monde à 48 ? C’est plus de matchs, plus d’argent. Et la Coupe du monde tous les deux ans ? C’est plus de matchs, plus d’argent. La Super Ligue, puisqu’il est à l’origine de la Super Ligue, c’est pareil, plus de matchs, plus d’argent pour les clubs. Infantino, je le connais, il a été mon assistant pendant dix ans… », a d’abord lâché l’ancien milieu offensif de l’équipe de France sur le président de la FIFA.

« Regarde Infantino jouer au football, c’est une catastrophe, il ne sait même pas taper dans un ballon. Est-ce que ça l’intéresse, le foot ? Voilà, j’ai évolué dans ce monde pendant vingt ans…, a poursuivi le champion d’Europe 1984 avant d’enfoncer le clou. Le grand refrain d’Infantino quand il était à l’UEFA, c’était ‘Fuck la FIFA, fuck la FIFA’. Maintenant qu’il en est le patron, c’est ‘Fuck l’UEFA, fuck l’UEFA’. »

Également dans son viseur: Aleksander Ceferin, le président de l’UEFA qui assure sa succession depuis 2016. « À cause de Ceferin, les grands clubs européens ne veulent plus de l’UEFA, donc il ferait mieux de se remettre en question. Sa gestion a été catastrophique. Dans le dossier Superligue, il a été sauvé par les gouvernements et les supporters, sinon, il était foutu », a fustigé Michel Platini. L’ancien n°1 de l’instance européenne (2007-2015) est d’ailleurs convaincu que les clubs ne seraient jamais permis de déclencher une telle crise sous sa direction: « Il faut oser s’opposer au président de l’UEFA qui s’appelle Michel Platini ».

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire