Les directeurs de Barcelone critiquent Bartomeu

Josep Maria Bartomeu a achevé sa purge des administrateurs qui ne sont pas de son côté. Il a écarté ceux qui ont osé lui reprocher ses actions concernant «Barcagate», une affaire si délicate qu’elle a laissé le club titubant. Il a supprimé ceux qui, selon le président, fuyaient des informations.

Quoi qu’il en soit, la réalité est que le coup d’État du président le laisse libre de faire tout ce qu’il veut d’ici à la fin de son mandat. Emili Rousaud et Enrique Tombas ont été rétrogradés. Ils cesseront d’être vice-présidents et continueront de faire partie du conseil d’administration car Bartomeu ne peut pas les expulser et, pour le moment, ils ne veulent pas démissionner. A partir de ce moment, la planche n’aura plus beaucoup de valeur.

Lire aussi
Marcelo: Vous perdez la sensation un peu après si longtemps loin du ballon

Tout sera concocté par Bartomeu et son noyau, y compris Jordi Moix, Ballve, Jordi Cardoner et Maria Teixidor, entre eux, ils prendront les décisions financières, dont certaines sont essentielles à la survie d’un club très affecté financièrement. La situation était mauvaise avant le coronavirus et maintenant c’est bien pire.

Lire aussi
Barcelone ne permettra pas à Dembele de se remettre d'une blessure au Qatar

L’enquête sur «Barcagate», qui ne présentera pas d’irrégularités majeures, y sera également résolue. Rien ne s’est produit ici, bien que Rousaud ait clairement indiqué que les paiements étaient divisés de sorte que le conseil ne savait rien à ce sujet. Maintenant, Bartomeu a le règne libre.

Vinicius à Liverpool, une menace pour Mané ? PSG : Le mauvais coup de Guardiola | Rumeurs Mercato
(Visited 19 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *