Omar Elabdellaoui, ancien jeune joueur de Man City, effectue un retour miraculeux au football après avoir été cliniquement aveugle

Le défenseur de Galatasaray Omar Elabdellaoui a défié les attentes des médecins pour faire un retour miraculeux au football après être devenu cliniquement aveugle.

Le soir du Nouvel An 2020, l’international norvégien a été hospitalisé d’urgence après l’explosion d’un feu d’artifice dans ses mains.

Le joueur de 30 ans a été gravement blessé et l’on craignait qu’il ne perde définitivement la vue.

En fait, l’un des médecins auxquels Elabdellaoui a été adressé, au Cincinnati Eye Institute, a déclaré qu’il s’agissait de l’une des pires blessures qu’il ait jamais vues en 35 ans de carrière.

Il a également estimé que l’ancien joueur de Manchester City n’avait que 5 à 10 % de chances de recouvrer la vue. Donc s’il n’y avait pas beaucoup d’espoir qu’il retrouve la vue, il n’y avait aucune chance qu’il revienne un jour sur le terrain. Mais si ?

Après 11 opérations de l’œil aux États-Unis et plus d’un an après l’accident, l’ancien joueur de l’Olympiacos a fait l’impensable.

Il était sur le banc de Galatasaray contre Kayserispor et lundi soir, il a finalement fait son retour lors d’une victoire palpitante 3-2 contre Goztepe.

L’ancien attaquant de Swansea City, Bafetimbi Gomis, a inscrit deux penalties en fin de match pour sceller la victoire de l’équipe de Domenic Torrent, mais tous les regards étaient tournés, à juste titre, vers le retour d’Elabdellaoui.

423 jours après sa dernière apparition, il a joué l’intégralité des 90 minutes avec des lunettes spécialisées semblables à celles que nous avions l’habitude de voir porter la légende néerlandaise Edgar Davids à l’époque.

Et comme on peut le comprendre, ce fut un moment particulièrement émouvant pour lui.

« Je tiens à remercier ma famille, mon manager, mes enfants et Fatih Terim pour m’avoir aidé », a déclaré Elabdellaoui après coup dans une interview accordée à beIN Sports, via Goal.

 » J’ai traversé un processus difficile. C’était une blessure difficile. J’ai beaucoup lutté. Je suis de retour sur le terrain et je fais ce que j’aime le plus. C’est mon rêve qui se réalise pour la deuxième fois. J’ai l’impression d’avoir commencé le football pour la deuxième fois ».

Elabdellaoui, qui a également joué pour Hull City, a été salué par un médecin comme « le patient le plus motivé » qu’il ait rencontré malgré une période aussi difficile.

Il a même été dit que ce qu’il a vécu était quatre fois pire qu’un soldat américain qui a été rendu aveugle par une explosion alors qu’il servait en Afghanistan.

Elabdellaoui a admis dans une interview accordée au Guardian qu’il « vérifiait toujours si la lumière était là parce que j’avais peur de la perdre ».

Mais sa sœur était parfaitement compatible et a pu lui fournir des cellules souches oculaires, ce qui a permis une transplantation réussie qui lui a rendu la vue.

Elabdellaoui doit prendre des gouttes pour les yeux toutes les demi-heures, sauf lorsqu’il pratique une activité physique, mais il peut toujours faire ce qu’il aime : jouer au football.

 

Publicité

Laisser un commentaire