Pourquoi il a serré la main d’Ancelotti et pas celle de Klopp ? Simeone s’explique

Advertisements

Trop critiqué cette saison lors des phases de groupes de la Ligue des Champions, l’entraîneur argentin Diego Simeone a été éliminé par l’équipe de Guardiola, Man City en quart de finale de la C1.

Advertisements

Par ailleurs, l’Atletico Madrid se bat en championnat pour sa prochaine qualification en Ligue des Champions. L’entraîneur dont son comportement sur le banc de touche est souvent sanguinaire comme le juge certains n’apprécie pas beaucoup de ses homologues. Toutefois, ces célébrations mythiques font aussi scruter certains des entraîneurs adverses. En plus de sa il ne serre pas les mains de ses adversaires après les rencontres par exemple, lors du match contre la Juventus en Ligue des Champions cette saison, Simeone n’avait serré la main de son homologue qu’une seule fois pour les deux rencontres (aller-retour). Autre exemple, contre Liverpool cette saison toujours en Ligue des Champions, le coach argentin a fait de même avec Jurgen Klopp.

Interrogé cependant, après la victoire contre le Real Madrid en championnat ce week-end, l’entraîneur des Colchoneros affirme d’être heureux de serrer la main de Carlo Ancelotti, selon lui c’est un « entraîneur extraordinaire ». Et pourtant, l’argentin avait déclaré dans le passé qu’il ne saluerait pas un adverse de cette manière après avoir zappé Klopp. Cependant, il a expliqué pourquoi il avait serré la main de son homologue Carlo Ancelotti après le match.

« J’ai serré la main de l’entraîneur de Valence, Bordalas, et de l’entraîneur de l’Athletic Bilbao, Marcelino, aussi », a déclaré Diego Simeone lors d’un point presse.« Cela dépend du match. Parfois, nous nous croisons et, dans cette situation, nous nous saluons. J’ai de l’admiration pour Carlo Ancelotti, c’est un entraîneur extraordinaire. Il a gagné dans cinq championnats différents. Avec une personnalité comme celle qu’il a… il se comporte de la même manière qu’il gagne ou qu’il perde« , a ajouté l’entraîneur de l’Atlético Madrid. Les commentaires de l’Argentin font suite à un incident infâme survenu plus tôt dans la saison, lorsqu’il n’a pas serré la main de son homologue Klopp après la victoire 3-2 de Liverpool en Ligue des champions en octobre.

Publicité
Advertisements

Laisser un commentaire