La CAN tous les 2 ans menacée, la FIFA vient de jouer un mauvais tour aux Africains

Mercredi dernier, à Shanghai, les responsables de la FIFA ont pris une grande décision. Au lieu de jouer la Coupe du monde des clubs en décembre comme à l’accoutumée, cette compétition se déroulera tous les 4 ans, à partir de 2021. Ainsi, les 4 derniers clubs ayant remporté la Ligue des champions européenne seront qualifiées, ainsi que 4 autres, qui se qualifieront à partir du classement des clubs établis par l’Uefa. Ce qui veut dire qu’on se retrouvera avec 8 clubs européens pour la compétition.

Cependant, le seul hic de cette compétition est qu’elle se jouera à la même période que la Coupe d’Afrique des Nations, c’est-à-dire en juin-juillet, au terme de la saison. Ainsi, elle coïncidera à la CAN toutes les 4 années. Une très mauvaise nouvelle, car les sélections africaines, qui auront à coup sûr des stars dans les équipes européennes qualifiées pour la Coupe du monde des clubs ainsi que celles africaines, seront obligées de se passer de ces joueurs là.

Pour remédier à ce problème, deux solutions s’offrent à la CAF. Rejouer la CAN le janvier, ce qui veut également dire perdre certains joueurs qui décideront de rester avec leur clubs, ou changer la périodicité de la CAN. Ainsi, la compétition phare du continent noir se jouera non tous les 2 ans, mais tous les 4 ans. Cependant, pour Junior Binyam, ancien Directeur de la Communication de la CAF, ceci n’arrangerait pas l’Afrique, qui s’appuie sur une CAN chaque 2 ans pour se développer. « Le modèle économique de la CAF s’appuie sur une CAN tous les deux ans. Et même pour le développement des infrastructures sur le continent, c’est un booster idéal », dit-il.

Ce qui est sûr, c’est que la FIFA n’a pas pris en compte la CAN au moment de prendre sa décision de mettre en place sa nouvelle Coupe du monde des clubs.

 

One thought on “La CAN tous les 2 ans menacée, la FIFA vient de jouer un mauvais tour aux Africains

  1. c’est très simple la CAF n’a qu’à boycotter ces jeux s’atteller à assainir sa gestion et rester sur son modele economique. la priorité aux competitions nationales ça ne devrait pas être négociable. la FIFA ne peut s’arranger a favoriser l’UEFA systematicaly car c’est de ça qu’il est question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *