Supercoupe d’Afrique : Une menace de boycott plane sur la rencontre

A l’issue de la réunion de la CAF tenue aujourd’hui au Caire en marge de la CAN U23 2019, la CAF a officialisé la date et le lieu de la Supercoupe d’Afrique 2018-2019. Elle va opposer le vainqueur de la Ligue des Champions CAF, l’Espérance de Tunis au champion de la Coupe CAF, Zamalek.

Cette finale est programmée sur le 14 février 2020 à Doha au Qatar. Comme l’année dernière, la Supercoupe va se tenir dans la capitaine qatarienne parce que la CAF et le pays gazier ont signé un contrat pour les 3 prochaines années.

Si la date ne pose pas de problème, le lieu fait déjà des remous dans le camp des égyptiens de Zamalek. Avant que la CAF ne choisisse le Qatar pour cette année, Mortada Mansour, président du Zamalek a ouvertement déclaré que son équipe ne se présenterait pas pour jouer si et seulement si l’instance continentale maintienne le lieu. Une décision prise pour simple raison que l’Egypte et le Qatar ne soient plus en bonnes termes s’entendent plus sur le plan diplomatique depuis 2017.

« Je n’enverrai pas mon équipe au Qatar. Je ne jouerai pas là-bas même si ça me coûte une relégation en seconde division », avait-il sorti dans des propos relayés par le360sport.ma.

Ce qui fut fait ce matin par la CAF. La Supercoupe d’Afrique sera bel et bien jouée au Qatar. Le Zamalek va-t-il vraiment exécuter ce boycott ? L’Espérance de Tunis va-t-elle gagner cette finale sur tapis vert ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *