Binationaux : La FIFA répond favorablement aux requêtes des sélections africaines

C’est fait. Les sélections africaines peuvent donc se renforcer avec des joueurs binationaux qui ont déjà joué pour une autre équipe nationale. C’est la grande décision sortie du 70ème congrès de la FIFA tenu hier par vidéoconférence.

Cette loi portée par le président de la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) Fouzi Lekjaa a été amendée au cours de cette assemblée générale. Désormais, les joueurs binationaux peuvent jouer pour une deuxième sélection. Contrairement à l’autre réglèment qui leur interndit cela au cas où ils avaient déjà évolué sous d’autres couleurs en match officiel. Maintenant ce ne sera plus le cas mais il va falloir que ces footballeurs puissent respecter un certain nombre de chose en validant ses quatre points :

– Avoir débuté en équipe nationale A avant l’âge de 21 ans;
– Avoir joué 3 matchs au maximum avec l’équipe nationale A concernée;
– Ne pas avoir pris part à la phase finale d’un grand tournoi (Coupe du Monde, Euro…) avec l’équipe nationale A concernée,
– Ne plus avoir été appelé en sélection depuis au moins 3 ans.

Notons que le Maroc sera le grand bénéficiaire de cette réforme sur les binationaux. Dans les semaines à venir, les Lions de l’Atlas pourraient récupérer des internationaux européens qui ont des origines marocaines. A l’instar de Munir El Haddadi (Espagne), Anwar El Ghazi (Pays-Bas) et Zakaria Bakkali (Belgique).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *