Connect with us

CAN

CAN 1992: La Côte d’Ivoire sacrée après une mythique séance de tirs au but

Dans quelques jours, sera donné le coup d’envoi de la 32e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football. La plus prestigieuse des compétitions africaines se déroulera du 21 juin au 19 juillet. A cette occasion, la rédaction d’Afrique Sports va animer une rubrique, les « Grands récits de la CAN ». Cette rubrique va retracer les faits marquants qui ont fait la légende de la CAN ( matchs d’anthologies, situations inattendues, joueurs exceptionnels etc.). A travers les Grands récits vous serez amené à effectuer un saut dans le temps afin d’être un acteur de la grand-messe du football africain. Pour ce premier numéro Afrique Sports va revenir sur la légendaire finale de le CAN 92 qui a opposé la Côte d’Ivoire au Ghana.

La CAN 1992 s’est déroulé au Sénégal. Le peuple sénégalais avait fondé beaucoup d’espoirs sur cette CAN et il espérait que les Lions de la Teranga allaient pouvoir remporter pour la première fois de leur histoire, le tant désiré trophée du championnat d’Afrique. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. La sélection sénégalaise, entraînée à l’époque par le technicien français Claude Leroy n’arrivera pas à exaucer les vœux des supporters du pays de la Teranga. Il faut dire que l’édition 92 de la CAN n’a pas été spectaculaire, elle a vu deux nations fortes du football africain à savoir la Côte d’Ivoire et le Ghana dominés globalement les débats. Ces deux nations se retrouveront en finale au stade de l’amitié de Dakar pour une rencontre qui va entrer dans la légende.

Gouaméné au bout de la souffrance

La Côte d’Ivoire qui a été disciplinée tout le long du tournoi est donnée favorite, mais le Ghana qui compte dans ses rangs un certain Abedi Pelé à de solides arguments à faire valoir. Malheureusement, les blacks stars ne pourront pas compter sur Abedi Pelé qui avait été suspendu pour cette rencontre. C’est donc depuis le banc des remplaçants qu’il va suivre la finale. La Côte d’Ivoire de son côté, ne pourra pas compter sur Youssouf Fofana blessé et sur Oumar Ben Salah. La finale sera globalement pauvre en occasion et il faudra passer par la fatidique épreuve des tirs au but pour le connaître le vainqueur final.

Alain  Gouaméné, le portier ivoirien sera le héros de cette finale. Le premier fait de cette séance de tirs au but viendra du talentueux latéral Ghanéen Isaac Asare En effet, ce dernier trop nerveux, va manquer son tir permettant ainsi aux Éléphants de prendre l’avantage. Cependant, Joël Tiéhi, l’attaquant ivoirien va lui aussi rater le sien. Dès lors on assistera à un formidable chassé-croisé jusqu’à ce que Alain Gouaméné entre en scène. Souffrant des vertèbres, le portier va serrer les dents et va transformer son tir au but.

Quelques instants plus tard, Alain Gouaméné va stopper le tir de l’autre vedette des blacks Stars, Anthony Baffoe et offrir à la Côte d’Ivoire sa première Coupe d’Afrique des Nations au terme d’un scénario qui s’est terminé par 11 tirs au but à 10 soit la plus longue de l’histoire du tournoi. Cette finale de 92 a marqué les esprits à tel point que certains avis ont affirmé que la Côte d’Ivoire a bénéficié de pratiques mystiques pour remporter sa première CAN.

 

Je suis un grand féru de sport. J'aime commenter et analyser l'actualité sportive. Je souhaite apporter ma modeste contribution, afin que nous réussissions à transmettre la fibre sportive à un maximum de personnes. Mon sportif de légende, Lance Armstrong

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement

More in CAN