Cette phobie qui est devenue la force de Didier Drogba

Le 8 novembre 2018, Didier Drogba a mis un terme à son impressionnante carrière. L’ancien capitaine des Eléphants de Côte d’Ivoire est sans aucun doute l’un des tous meilleurs attaquants de sa génération. En effet, Drogba possédait la palette complète du footballeur moderne. A Chelsea, où il a écrit sa légende, l’ivoirien a donné une dimension plus large au poste de butteur. En plus de marquer des buts en cascade la légende ivoirienne participait beaucoup au jeu.

Un jeu de tête imparable

Doté d’une extraordinaire puissance physique qui était combinée avec une technique monstre, Didier Drogba a terrorisé les meilleures défenses du monde par sa faculté à casser les lignes adverses. Lorsque l’ivoirien était lancé, il était pratiquement impossible de le stopper. En outre, l’une des grandes forces de Didier Drogba résidait dans son jeu de tête, qui était chirurgical. Tout le monde se souvient du coup de tête magistral qu’il a catapulté dans la lucarne de Manuel Neuer lors de la finale de la Ligue des Champions 2012 ayant opposée Chelsea au Bayern Munich.

Lire aussi
Côte d’Ivoire : Vers un problème de leadership ? La réponse d’Aurier surprend

Une peur qui s’est transformé en force

Pourtant, au tout début de sa carrière, le jeu de tête n’était pas du tout le point fort de l’ex-capitaine des Eléphants. En effet, Drogba n’aimait pas prendre le ballon de la tête  et cela s’était transformé en phobie. Sur le terrain, l’ivoirien faisait tout pour ne pas toucher le ballon de la tête. En 2016, lors d’un entretien au média anglais BT Sports, la légende ivoirienne a donné les raisons de cette phobie particulière qu’il avait au commencement de sa carrière.

Extrait: « Tout cela remonte à mon enfance, lors d’un match dans le quartier avec mes potes, il m’est arrivé un truc qui a déclenché cette phobie. Un de mes amis a effectué un tir très puissant et il se trouvait que moi j’étais sur la trajectoire de la balle, je l’ai prise en pleine face. Ça m’a vraiment sonné et je suis resté groggy pendant quelques minutes ». La légende ivoirienne ajoutera ceci:

Lire aussi
Ballon d'Or : Aubameyang nommé, la seconde liste dévoilée

« Quand j’ai repris conscience, je suis rentré directement à la maison, je ne voulais plus jouer et surtout je redoutais de me prendre une nouvelle fois le ballon en pleine face. C’est de là qu’est parti ma phobie et cela m’a suivi jusqu’à mes premiers débuts avec Le Mans. Je faisais tout pour éviter de prendre le ballon de la tête. Quand il y avait Corner ou Coup franc, je me tenais loin de la zone d’action pour éviter que la balle tombe sur ma tête (rires). Cependant, j’ai appris à dompter cette peur qui m’empêchait d’exploiter tout mon potentiel. J’ai fait un travail sur moi-même, et j’ai transformé ma phobie en une force, vous l’avez sans doute constaté (rires), j’ai marqué beaucoup de buts de la tête ».

SONDAGE : SadioMané élu Ballon d'Or devant Messi et Ronaldo sur Afrique Sports ➔

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *