« Ils sont en train de tuer la CAN », l’avis de Claude Le Roy sur le nouveau format du mondial des Clubs

La semaine dernière la FIFA a pris court tout le monde en réformant la coupe du monde des clubs bien que l’information soit dans les tuyaux depuis quelques mois. Plusieurs sont ceux qui ont critiqué cette nouvelle formule. Parmi ces personnes, y figure le sélectionneur du Togo Claude Le Roy.

Sur BBC Africa, le technicien a avoué que cette décision va tuer la Coupe d’Afrique des Nations.

« La décision de la Fifa d’organiser la Coupe du Monde des Clubs au mois de juin signifie qu’ils sont en train de tuer la Coupe d’Afrique des Nations », a-t-il fait savoir.

Lire aussi
Le geste de grande classe de Yaya Touré à l’endroit des joueurs des Maldives

Avant de parler de la répercussion de cette nouvelle compétition sur les préparatifs des joueurs africains évoluant à l’étranger : « Si vous déplacez la Coupe d’Afrique des Nations en juillet, c’est pire qu’avant (en janvier-février) pour les clubs. Les joueurs vont rater les préparatifs d’avant-saison avec leurs clubs et cette partie de la saison est la plus importante pour les joueurs à cause de la nouvelle saison ».

Lire aussi
Al Hilal se dote d'un nouvel entraîneur

L’alerte a été également donnée par Claude Le Roy. Vivement qu’une décision soit prise pour qu’un tournoi n’empiète pas sur l’autre.

Top15 des footballeurs les plus riches du monde ! ➔

One thought on “« Ils sont en train de tuer la CAN », l’avis de Claude Le Roy sur le nouveau format du mondial des Clubs

  1. Il est temps pour nous les Africains d’être conscient sur nos décisions, mais s’il faut toujours écouter ces que les blancs nous disent on ne va jamais s’en sortir dans cette mauvaise situation. À chaque fois ils cherchent à affaiblir notre grande compétition qui est la CAN c’est la plus grande compétition en Afrique si on ne fait pas attention la CAN disparaîtra des jours à venir. Aucune personne ne viendra faire l’Afrique un continent à respecter à la place de nous les Africains soyons conscient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *