Joseph Minala : «Cette polémique a ralenti ma carrière, je voulais signer au PSG»

 

 

En 2014, Joseph Minala  a fait la une de la presse internationale pour avoir été accusé de tricherie. Il avait été incriminé d’avoir 41 ans au lieu de 17 ans.  Six ans après cette polémique, le footballeur camerounais, toujours sous contrat avec la Lazio, déplore cette fausse nouvelle qui a « arrêté » sa carrière.

Actuellement prêté au Qingdao Huanghai FC (1ère division chinoise), Minala ne veut pas s’attarder sur les « fausses informations » de l’époque. Jeune promesse de la Lazio, le milieu de terrain a dû faire face à des commentaires acerbes sur les réseaux sociaux, après la publication d’articles qui remettaient en cause son âge. Des médias ont affirmé sans preuve que l’adolescent était bel et bien dans la quarantaine.

Ses traits de trente ans et son physique imposant le plongeait et même la Fédération italienne a ouvert à l’époque une enquête qui après l’a innocenté. « J’ai eu des opportunités dans certains clubs. Mais ils ne sont pas allés plus loin à cause de cette affaire, qui a ralenti ma carrière et ça ralentit encore. C’est une image que certains ont malheureusement de moi. J’ai eu l’occasion d’aller en France, au Paris Saint-Germain à l’époque, mais ça n’a pas été fait. J’aurais eu une autre carrière sans cette polémique. Parfois certains préfèrent ignorer que je suis un bon joueur, ils ne font que souligner cet aspect de moi « , a déploré à l’AFP Joseph Minala, aujourd’hui âgé de 24 ans.

 

Un début mouvementé

 

Son parcours professionnel est digne d’un roman. Enfant, il a été détecté au Cameroun par un ancien professionnel devenu agent qui lui promet un test au Milan. Ses parents paient donc « beaucoup d’argent » pour le voyage du garçon de 14 ans en Italie. Mais le rêve se termine lorsqu’il arrive dans une gare de Rome.

« Ils m’ont dit qu’ils viendraient me chercher pour faire le test avec Milan. D’attendre une heure, une heure et demie, personne n’est venu, se souvient-il. J’ai été abandonné à la gare avec mes deux valises et un téléphone sans puce. C’était une arnaque que je n’ai jamais comprise », ajoute-t-il.

Sans endroit où aller, le garçon se rend à la police. «J’ai été tellement déçu que je leur ai demandé de me rapatrier dans mon pays. Comme j’étais un mineur non accompagné, ils m’ont emmené à l’hôpital pour un examen. Puis ils m’ont mis dans un centre social. Puis ma vraie aventure a commencé», prévient-il.

 

Minala est aussi un boulanger…

 

Minala revient au football avec l’équipe du centre d’accueil, qui participe à un tournoi amateur dans la région de Rome. En même temps, il se forme comme boulanger. « Aujourd’hui je suis un bon boulanger. Peut-être qu’après ma carrière j’ouvrirai une boulangerie, on ne sait jamais! », Plaisante-t-il.

L’agent bien connu de Zlatan Ibrahimovic de Paul Pogba, Mino Raiola, le capture pour l’emmener à Naples, où il restera un an. Après plusieurs tests (Juventus, Inter Milan et enfin Milan), il intègre en 2013 l’équipe des moins de 19 ans de la Lazio. Et après la polémique due à son âge, il a été prêté vers diverses destinations de la série italienne B puis en Chine.

Minala restera dans le géant asiatique jusqu’à la fin de l’année, pour terminer la saison avec Qingdao. Son contrat avec la Lazio se termine en juin.

« Beaucoup de gens espèrent que j’arrêterai de jouer, que j’abandonnerai. Mais ce n’est pas le cas, je vais continuer à faire mon travail. Je suis toujours dans le football », conclut Minala, qui rêve d’être un internationale camerounaise.

Peut-il encore atteindre son vrai potentiel après cette polémique sur son âge ? Donnez-nous vos avis en commentaire

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *